• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Gilets jaunes : à Bar-le-Duc, un 16 ème samedi de manifestation sous tension

Les gilets jaunes se sont donnés rendez-vous à Bar-le-Duc (Meuse) pour ce 16 ème samedi de manifestation. / © France 3 Lorraine
Les gilets jaunes se sont donnés rendez-vous à Bar-le-Duc (Meuse) pour ce 16 ème samedi de manifestation. / © France 3 Lorraine

Les gilets jaunes de Lorraine se sont donnés rendez-vous à Bar-le-Duc pour manifester au cœur de la ville ce samedi 2 mars. Plusieurs centaine de personnes ont  défilé alors qu’une majorité de commerçants a préféré fermer boutique.
 

Par Agnès Penneroux

Bar le-Duc a donc été choisie pour être la capitale régionale de la mobilisation des gilets jaunes pour ce 16ème samedi de manifestation. Dès 13H30, les manifestants ont commencé à défiler depuis le quartier Renaissance avec l’objectif de rejoindre la gare. Le cortège a tenté de s’approcher de la préfecture mais les forces de l’ordre ont finalement bloqué les gilets jaunes.

Une personne a été blessée suite au jet d’un projectile. En début d'après-midi un gilet jaune a aussi été interpellé d’après Fabrice Grossir, le directeur départemental de la sécurité publique de la Meuse. La grande majorité des commerçants de Bar-le-Duc a choisi de baisser leur rideau tout l’après-midi. A 15h30, le face-à-face avec les forces de l'ordre s'est durci ponctué de jet de bombes lacrymogène.
 
Jets de bombes lacrymogène lors du 16ème samedi de manifestation à Bar-le-duc / © Arnaud Salvini
Jets de bombes lacrymogène lors du 16ème samedi de manifestation à Bar-le-duc / © Arnaud Salvini


Lors de la dernière manifestation, le 12 janvier dernier, Bar-le-duc avait été le théâtre de quelques échauffourées et débordements. Aussi pour ce 16 ème samedi de mobilisation, la préfecture a pris un arrêté interdisant l’usage de produits pouvant être détournés de leur usage premier dans toutes les communes du département de la Meuse du vendredi 1er mars à 18h au lundi 4 mars 2019 à 8h.

Sont ainsi interdits durant cette période :

  • la vente au détail et le transport dans tout récipient transportable de produits combustibles et/ou corrosifs, carburants et gaz inflammable,
  • la vente, le transport et l’utilisation sur la voie publique de pétards, pièces d’artifice et fusées de détresse,
  • le transport d’aérosols de peinture,
  • le transport et le port d’armes. 

La préfecture a aussi demandé à la population du centre-ville de suivre quelques précautions : ne pas laisser de déchets dans la rue (poubelles, cartons…) qui peuvent être incendiés ou encore de rentrer les vélos, trottinettes et tout objet risquant d’être dégradés ou servir de projectiles.

Ce samedi matin deux unités de garde mobile (160 gendarmes) ont filtré les différentes entrées de la ville. Les coffres des voitures ont été fouillés.
 

Sur le même sujet

Handball : Les chaumontaises entre l'excellence et le travail

Les + Lus