• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bar-Le-Duc : De nouveaux équipements de pointe pour l'hôpital

© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine

Le service d’imagerie médicale de l’hôpital de Bar-le-Duc poursuit la modernisation de ses équipements et se dote d’un scanner nouvelle génération et d’un nouvel appareil IRM.

Par Francine Dubail

L'hôpital de Bar-le-Duc renouvelle une partie de ses équipements avec un nouveau scanner et un nouvel appareil IRM.


Des équipements plus sûrs, plus rapides et plus précis.


Un nouveau scanner

L’installation du nouveau scanner a débuté lundi 30 juillet et doit durer une semaine. Il sera opérationnel dès lundi 6 août.

Pour les patients, certains examens peuvent se faire sur l’IRM, quand ce n’est pas possible, les malades sont orientés vers d’autres établissements hospitaliers, ils sont dirigés vers l’hôpital de Saint-Dizier ( à 22 km) en Haute-Marne, ou à Verdun à 55 km, précise le directeur de l'établissement Eric Lhuire.


Une diminution de la dose d'irradiation

Ce nouveau matériel, plus moderne, améliore aussi le confort des patients.

 Le nouveau scanner permet d'améliorer la qualité des images et la précision des diagnostics tout en limitant la dose de produit à injecter, on va diviser par 2 le rayonnement souligne le directeur de l’établissement.


Un appareil IRM nouvelle génération 

L’installation du nouvel appareil d' IRM doit démarrer lundi 6 août, et doit durer un mois.

Le centre hospitalier possède actuellement deux IRM, mais l’heure avait sonné d’en renouveler un puisque la durée de vie de ce type d’équipement est de 4 à 5 ans tout au plus" rappelle le directeur.

Pour les patients, durant un mois il n’y aura pas de problème majeur, car nous avons un deuxième IRM et en cette période estivale et il y a moins de demandes. Aujourd’hui le délais d’attente est de 15 jours, demain il passera à 10 jours précise le directeur.


Pour financer ces équipements, le choix s’est porté sur le système de location opérationnelle. Le GIE versera un loyer mensuel au fournisseur. Cet investissement conjoint représente 6 millions d’euros.

 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus