Trop de chats errants à Commercy, une association lance un appel à l'aide publique

De nombreux chats sont abandonnés dans le secteur de Commercy (Meuse). L'association Félins de Cy de Là se charge de les recueillir mais les bénévoles sont aujourd'hui débordés. Une manifestation est prévue samedi 26 septembre à 14h30.

De nombreux chats et chatons errent ou sont abandonnés dans le secteur de Commercy.
De nombreux chats et chatons errent ou sont abandonnés dans le secteur de Commercy. © Frédéric Madiai. France Télévisions.
L'association Félins de Cy de Là arrive à saturation en cette rentrée 2020. Ses 50 bénévoles n'arrivent plus à accueillir les chats errants ou abandonnés dans les rues de Commercy (Meuse) et des villes alentours. La situation est hors de contrôle.

Dans ces conditions, l'association appelle à manifester devant la mairie samedi 26 septembre 2020 à partir de 14h30.

L'association dénonce des comportements irresponsables. "Les gens nous disent que ça coûte trop cher de stériliser, alors ils laissent leurs chats sortir dehors et ils estiment que ce n'est pas leur souci", regrette la présidente de l'association, Valérie Braulotte. 

Arrivée en fanfare de 3 petits bouts, trouvés seuls dans des bois secteur Ménil la Horgne. Encore des courageux qui...

Publiée par Félins de Cy de là sur Mercredi 23 septembre 2020

Plutôt que de stériliser, certaines personnes préfèrent abandonner des portées entières de chatons, qui sont retrouvés ensuite dans des sacs plastiques ou des caisses. "Des gens nous appellent pour nous dire qu'ils ont trouvé des chatons, pas sevrés, qui n'ont pas l'air bien", explique Isabelle Delwal, une bénévole. 

L'association en appelle alors à la commune, qui ne prendrait pas ses responsabilités en matière de chats errants. Le code rural précise que "les maires prennent toutes dispositions propres à empêcher la divagation des chiens et des chats" (article 221-22).

Mais la loi n'est pas davantage contraignante pour les élus locaux. "Le maire peut, par arrêté, à son initiative ou à la demande d'une association de protection des animaux, faire procéder à la capture de chats non identifiés, sans propriétaire ou sans gardien, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune, afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification" (article 221-27).

Contacté par téléphone, le maire (divers droite) de Commercy Jérôme Lefèvre précise que la commune ne peut pas prendre en charge la stérilisation des animaux, et faire peser cette charge financière sur l'ensemble des habitants, propriétaires de chats ou pas.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature vie associative société manifestation