• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Prison pour des anti-Bure : deux zadistes du Bois Lejuc placés en détention provisoire

© FTV
© FTV

Deux zadistes, interpellés la veille à Bure et dans le Bois Lejuc, sont passés vendredi 23 février en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc pour troubles à l'ordre public. Ils ont été placés en détention provisoire dans l'attente de leur jugement le 19 mars prochain.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Arrêtés la veille lors de l'évacuation du Bois Lejuc près de Bure (Meuse), deux militants antinucléaires comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, vendredi 23 février 2018, pour des troubles à l'ordre public.

Opposés au projet CIGEO d'implantation d'un centre d'enfouissement souterrain de déchets nucléaires dans le sous-sol du sud meusien, il se sont rebellés contre les forces de l'ordre.

Refus de prise d'empreinte


Le tribunal a placé la prévenue, âgée de 30 ans, en détention provisoire pour "absence de garanties de représentation et risque de récidive de trouble à l'ordre public."  Elle avait violemment résisté aux gendarmes lors de la perquisition de la maison de la résistance.
 

Jet d'un objet enflammé

Ce second interpellé, un homme de 24 ans, est également envoyé en prison jusqu'à son jugement. Il avait lui aussi résisté aux gendarmes jeudi matin, lors de l'évacuation des zadistes du Bois Lejuc.
Le tribunal estime qu'il ne présente pas suffisamment de garantie permettant de penser qu'il se présentera spontanément à son procès.

Le procureur de la République, qui a demandé son placement sous mandat de dépôt, a précisé qu'il avait été "condamné en octobre 2017 pour ne pas avoir accompli une condamnation de 2016 à des travaux d'intérêt général et ne s'était pas présenté à l'audience."

Les deux prévenus seront jugés le 19 mars prochain.

Trois convocations le 12 juin

Cinq autres personnes avaient été interpellées jeudi dans la journée à Bure. Deux d'entre-elles ont été relâchées.

Les trois autres sont convoquées devant le tribunal correctionnel le 12 juin pour rébellion Il s'agit de deux hommes âgés de 21 et 23 ans et d'une femme de 60 ans.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus