• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Histoires 14-18 : Jean Grillon, le sous-préfet des bois

© BNF Gallica
© BNF Gallica

Dans les couloirs de la sous-préfecture de Verdun, une plaque rend hommage à Jean Grillon. Sous-préfet de janvier 1914 à juin 1918, il s’est particulièrement illustré pendant la bataille, renonçant aux "ors de la République" pour se consacrer à la population de son arrondissement.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Histoires 14-18 : le sous-préfet des bois
Source archives : - BNF Gallica - Pathé Gaumont - Association du Musée de la Voie Sacrée - Collection privée Famille Fremont - Collection privée Famille Stef  - France 3 - L. Parisot
Jean Grillon est sous-préfet de Verdun de 1914 à 1918. Il est donc en poste lorsqu'en février 1916, quatre jours après le début de la bataille, la ville est évacuée.
Après un court séjour à Bar-le-Duc, le sous-préfet s’installe près d'une maison forestière dans la forêt de Souilly, au sud de Verdun.
Un baraquement en bois fait office de sous-préfecture.


Une vie administrative et économique spécifique se met progressivement en place autour de la sous-préfecture "aux bois".
Jean Grillon veut que les prix les plus bas y soient pratiqués pour éviter toute spéculation. Les bénéfices dégagés sont utilisés par le sous-préfet pour verser des indemnités aux réfugiés.

Cet ancien député (1906-1910) et avocat est alors le président du Comité d’Assistance et de Ravitaillement de Verdun qu'il a créé pour aider les populations.

Jean Grillon poursuivra jusqu’au bout son action et intervient notamment pour sauver les 50.000 volumes de la bibliothèque de Verdun touchée par les bombardements
Son action lui a valu de recevoir la Légion d’Honneur en février 1917.

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus