La guerre en Ukraine exposée à Verdun, "il y a des mots qu'on avait oubliés"

durée de la vidéo : 00h01mn51s
L'Ukraine d'Anastasia Taylor-Lind au Mémorial de Verdun (Meuse) ©France Télévisions

Le mémorial de Verdun expose du 20 juin au 30 novembre 2024 une partie du travail de la photographe Anastasia Taylor-Lind. Des photos témoignages de l'Ukraine des dix dernières années, qui rappellent parfois la bataille de Verdun.

Depuis une vingtaine d'années, Anastasia Taylor-Lind parcourt le monde. Celui des conflits et des guerres modernes sur lesquels elle pose son regard de photographe indépendante. Les lecteurs du National Geographic ou The New Yorker connaissent son travail journalistique. Ses clichés, notamment ceux sur l'Ukraine depuis la révolution de 2014, sont une signature reconnue. Des manifestations antigouvernementales à Kiev à la guerre du Dombas en passant par l'invasion russe de 2022, Anastasia Taylor-Lindt documente ce conflit du 21ᵉ siècle aux étranges similitudes avec la Grande Guerre. "Il y a des mots qu'on avait oubliés" explique Nicolas Barret, directeur du Mémorial de Verdun, au micro de France 3 Lorraine, "des mots du Mémorial ou des mots des livres d'histoire qui ont resurgi tous les matins à la radio, à la télévision dans les journaux : obus, tranchées, bombardement... Voilà, ce sont des mots qu'on croyait appartenir à l'histoire".

Anastasia Taylor-Lindt travaille avec une chercheuse et journaliste de guerre ukrainienne, Alisa Sopova : "c'est une expérience réellement existentielle, pas seulement au niveau des émotions. Mais aussi au niveau des sens qu'il faut faire passer pour qu'elle soit comprise par d'autres personnes, c'est une tâche difficile que j'espère accomplir".

Alisa raconte de l'intérieur ce conflit qui l'a séparé de sa famille. Un récit mis en image par Anastasia, photo reporter britannico-suédoise. Un regard profondément humain sur la guerre. "Dans l'univers de la guerre, il y a parfois des moments d'extrême violence avec des soldats, des grandes batailles. Et il y a aussi des vieilles dames qui doivent commander du charbon en juillet en pensant à l'hiver sans gaz ou électricité qui se profile. Car tout a été coupé dans la ville".

L'exposition présente également un appareil photo d'Anastasia détruit par le souffle de l'explosion d'un missile. Ces photographies de la ligne de front rendent aussi hommage aux reporters de guerre qui ont trouvé la mort sur les champs de bataille.

L'exposition d’Anastasia Taylor-Lind au mémorial de Verdun–Champ de bataille, Fleury-devant-Douaumont (55), baptisé “Ukraine : Photographs from the Frontline” est visible du 20 juin au 30 novembre 2024.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité