Moselle : une marche pour commémorer les Passeurs

Les maires et des habitants des communes Mosellane de Novéant-sur-Moselle et du village Meurthe-et-Mosellan d’Arnaville devant la stèle des convois de la souffrance. / © Laurent Parisot - France 3 Lorraine
Les maires et des habitants des communes Mosellane de Novéant-sur-Moselle et du village Meurthe-et-Mosellan d’Arnaville devant la stèle des convois de la souffrance. / © Laurent Parisot - France 3 Lorraine

Depuis 2001, une marche des Passeurs est organisée entre la commune Mosellane de Novéant-sur-Moselle et celle Meurthe-et-Mosellane d’Arnaville. Une façon de commémorer un épisode resté longtemps méconnu, même localement. Cette 18ème marche a eu lieu ce samedi 7 mars 2020.

Par Thierry Pernin

Ce samedi, des habitants de la commune Mosellane de Novéant-sur-Moselle et ceux du village Meurthe-et-Mosellan d’Arnaville ont marché en hommage aux Passeurs, ces lorrains courageux qui ont risqué leur vie pour sauver bon nombre de femmes et d'hommes des griffes nazies.

Le rendez-vous était fixé non loin de la gare de Novéant, près de la stèle des convois de la souffrance. Entre 1940 et 1944, la commune s'appelait Neuburg in Lothringen. Sa gare était pour beaucoup la première étape en territoire allemand.
 
© Laurent Parisot - France 3 Lorraine
© Laurent Parisot - France 3 Lorraine

Certains déportés ont réussi à s'échapper, mais comment traverser une frontière placée sous haute surveillance pour se rendre en France, à Arnaville ?

Quelques habitants de Novéant ont pris le risque de les aider.

Au fil des étapes et des récits, on découvre les subterfuges utilisés par les passeurs. Prisonniers évadés cachés sous le sable et transportés par des barges ou se faisant passer pour des ouvriers agricoles.

C'est important quand on est maire de parler de ces événements forts qui sont à l'origine d'une union forte avec la commune d'Arnaville.
Patrick Messein - Maire de Novéant-sur-Moselle

Les passeurs ont aidé des prisonniers évadés ou des insoumis qui voulaient échapper au service du travail obligatoire du Reich.

Cette histoire passée, on l'a entendue autour de la table chez nos parents et il s'est passé quarante ans sans qu'on en parle.
René Cailloux - Maire d'Arnaville

Les acteurs de ces événements ont pour la plupart disparu aujourd'hui, mais leur histoire est désormais racontée par les habitants d'Arnaville et de Novéant devenus des passeurs de mémoire.

Sur le même sujet

Les + Lus