Parlez-vous le platt lorrain ? Petite leçon pour les nuls

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Gomond
"Mir redde Platt" se traduit "nous parlons Platt". C'est le titre d'un festival linguistique qui se déroule chaque année à Sarreguemines en Moselle depuis 1999.
"Mir redde Platt" se traduit "nous parlons Platt". C'est le titre d'un festival linguistique qui se déroule chaque année à Sarreguemines en Moselle depuis 1999. © Lodoïs Gravel - France 3 Lorraine

A l'occasion de la semaine des langues régionales du 22 au 28 novembre 2021, coup de projecteur sur le platt lorrain. Le francique surtout parlé en Moselle-Est mais aussi, et c'est plus étonnant, au Brésil. Rencontre avec Hervé Atamaniuk, l'un de ses plus ardents défenseurs.

Du 22 au 28 novembre 2021, c'est la fête des langues régionales. Selon les linguistes, il en existe 75 dans l'hexagone dont certaines comme le breton ou l'occitan sont enseignées à l'école.

C'est aussi le cas du platt cette langue parlée en Moselle et de part et d'autre de nos frontières, la langue des rois comme le rappelle Hervé Atamaniuk, le directeur des Affaires Culturelles de la ville de Sarreguemines: "Le platt c'est le petit surnom sympathique qu'on a donné au francique. C'est la langue des Francs, celle que parlait Charlemagne et Clovis. Une langue d'essence germanique qui s'est installée en Lorraine à partir du 2ème et 3ème siècle après Jésus-Christ. Il s'agit d'une langue qui a traversé les frontières et qu'on retrouve donc également au Luxembourg, en Rhénanie-Palatinat en Sarre". 

"Une langue en danger"

Problème, cette langue transmise pendant longtemps de génération en génération a vu son usage s'éroder avec le temps: "Autrefois, c'était la langue du travail, au fonds des mines du bassin houiller on parlait le platt par exemple. Et puis il y a eu une longue période où si on parlait le platt on était moqué. Celui qui avait cet accent était considéré comme un "plouc" qui ne savait pas parler français même si aujourd'hui, ça a changé puisque le local est à la mode et que la langue en fait partie."

Pour tenter d'endiguer le déclin du platt dont le nombre de locuteurs en Lorraine est estimé entre 150 000 et 200 000 personnes, de nombreuses intiatives ont été prises. Parmi les plus marquantes, on peut citer la création du festival "Mir redde platt" à Sarreguemines qui a plus de 20 ans d'existence et depuis le début des années 90 l'enseignement au collège à raison de deux heures par semaine du platt comme par exemple dans les établissements de Sarreguemines.

Selon Hervé Atamaniuk c'est très important car "plus on parle le platt, mieux on parle l'allemand. Quelqu'un qui parle le francique apprend facilement l'allemand standard. Mais malgré tout, une chose est certaine le nombre de locuteurs baisse de façon régulière. Le platt est une langue en danger".

Autre initiative pour la défense de cette langue, Hervé Atamaniuk a écrit en 2012 avec Marielle Rispail et Marianne Haas-Heckel "le platt lorrain pour les nuls" aux éditions First. 

Le platt davantage parlé au Brésil qu'en Lorraine

Au fil des siècles, la langue a suivi les grandes migrations vers l'Est de l'Europe en Hongrie et en Roumanie et surtout vers l'Amérique.

Hervé Atamaniuk

Si l'usage du platt a tendance à décliner en Moselle surtout parmi les jeunes générations, en dépit de toutes les initiatives méritoires entreprises ces dernières années pour en assurer la promotion, heureusement le francique s'est exporté en quelque sorte: "Le platt n'est pas resté uniquement chez nous. Au fil des siècles, la langue a suivi les grandes migrations vers l'Est de l'Europe en Hongrie et en Roumanie et surtout vers l'Amérique. Au 18 ème et 19 ème siècle, de nombreux jeunes couples sont partis s'établir dans le sud du Brésil ce qui veut dire qu'aujourd'hui il y a 2,5 millions de personnes qui parlent le platt dans ce pays. Et on peut même dire que cette langue a certainement plus de chances de se maintenir au Brésil que chez nous où elle décline". 

Impossible de finir cet article sans quelques expressions en platt. Nous avons mis à contribution Hervé Atamaniuk, voici ses petits coup de coeur:

Gib mir noch e Schdick Broot, Mèrsi (donne moi encore un morceau de pain, merci)

Une Witz (une blague)

Deux amis parlent ensemble l'un demande : (Kannsch du Franzeech? Sais-tu parler le français ?)

Woui, woui (oui,oui)

Ja dann, saa mol was ?  (Alors, dis voir quelque chose?)

Non, non.

Un petit hommage à Goscinny ?

"Salli, Cäsar!" (Avé César)

"Astérix, isch han die Flemm" (Asterix je m'ennuie)

"Se laafe wie die Haase! Schaad es hat so schbass gelacht !" (Ils détalent comme des lapins. C'est dommage on s'amusait bien!)

(Extrait de Asterix et la serpe d'or, traduit en Platt, Egmont Ehapa Verlaach 2000, éditions Albert René/Goscinny-Uderzo)
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.