Hayange : les salariés de Tata Steel veulent savoir

Comité d'Entreprise, jeudi 30 octobre 2014, chez Tata Steel. Première rencontre entre la direction et les représentants du personnel, après l'annonce, le 15 octobre de la possible vente du site sidérurgique à un homme d'affaires anglo-américain. Les salariés veulent en savoir plus.

Le site de Hayange, en Moselle.
Le site de Hayange, en Moselle. © René Elkaïm - France Télévisions
A Hayange, l'activité de l'usine Tata Steel marche.

Les salariés ont confiance en leurs produits, et le carnet de commandes est bien rempli.

L'activité est la fabrique de rails.

Aussi, la cession possible de l'entreprise à un anglo-américain, Gary Klesch, président de Klesch Group, dont l'annonce a été faite le 15 octobre, inquiète les salariés, qui veulent en savoir un peu plus sur le projet économique de cet investisseur.

Une rencontre avec la direction, les partenaires sociaux, les clients et Gary Klesch devrait avoir lieu dans les prochaines semaines pour clarifier la situation.


Reportage de Fabrice Rosaci et René Elkaïm.

durée de la vidéo: 01 min 28
Hayange : le centre Tata Steel









Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie