Cet article date de plus de 8 ans

A peine posée, le maire de Hayange a retiré la plaque

Déposée le 24 avril 2013 à Hayange en début d'après-midi par des syndicalistes de FO, la stèle pour rendre hommage aux "promesses non tenues de Hollande" a été retirée aussitôt par Philppe David, maire PS de la ville.
A peine posée, le maire de Hayange a enlevé la stèle
A peine posée, le maire de Hayange a enlevé la stèle © FTV Lorraine
Le maire PS de Hayange, Philppe David, ne voulait pas de stèle. Il a malgré tout laissé les syndicalistes de Force Ouvrière rendre hommage aux "promesses non tenues de Hollande", mais après un entretien avec le préfet de région et à peine posée, les employés municipaux sont venus desceller la plaque.

"Vous pouvez venir le récupérer à la mairie", a déclaré l'élu à Walter Broccoli de FO. "On vient la récupérer demain (le 25)", a expliqué le syndicaliste.

"On ne met pas une telle plaque sur le domaine public de cette façon", a répondu le maire qui l’aurait bien vue à l’entrée de l’usine.

Philppe David se dit soutien d’une intersyndicale qui n'est plus. L’initiative solitaire de FO n’a pas, pour lui, la même charge symbolique. La position du maire de Hayange est représentative de celle des élus socialistes du département sur ce qui s’est passé le 24 avril 2013.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
florange social