Incivilités et problèmes d'hygiène après le rassemblement évangélique en Moselle

Durant une semaine 25 000 gens du voyage ont participé au rassemblement évangélique à Grostenquin, en Moselle. L’heure est au bilan. Ce lundi 11 septembre 2023, les élus en appellent la responsabilité de l’Etat.

Les dernières caravanes quittent l’ancienne base militaire de l’OTAN, tandis que les camions poubelles s’activent ce lundi matin 11 septembre 2023.

Des sacs-poubelles éparpillés, des bidons de produits chimiques laissés sur place… Du 28 août au 10 septembre 2023, 25.000 personnes de la communauté tzigane ont été rassemblées à Grostenquin. Une communion évangélique qui est loin de faire l’unanimité des élus locaux.

Le président de la communauté d’agglomération de Saint-Avold, Salvatore Coscarella aurait voulu faire annuler ce rassemblement. Il a manifesté son mécontentement à plusieurs reprises en boycottant également les réunions préalables.

" Il y a eu des problèmes d’hygiène jusqu’à 25km aux alentours, des déjections, des papiers de toilettes jetés", explique Salvatore Coscarella. "Sur des terrains de foot mis à leur disposition, il y a eu également des incivilités. Au lieu de rester sur les terrains d’entraînement, ils sont allés sur les équipements sportifs, des vestiaires ont été forcés. Ils nous ont même détruit un calvaire", s’insurge le président de l’agglomération de Saint-Avold. "Nous, ce qu’on veut avec tous les élus du territoire, c’est que la parole de l’Etat soit respectée. Si elle n’est pas respectée, c’est la démocratie qui est en danger", continue Mr Coscarella.

Le maire de Bistroff, village situé à moins de 3 km d’ici, est également venu constater la situation.

"Vous voyez ces bidons, nous sommes des agriculteurs, les produits chimiques sont strictement réglementés pour nous et eux, ils les laissent dans la nature", Jean Delles maire de Bistroff (Moselle).

Durant ce séjour évangélique, les gens du voyage proposent leurs services aux riverains pour le nettoyage des façades ou des toitures. C’est de cette façon que ces bidons avec des produits douteux se retrouvent abandonnés.

"Un rassemblement très positif " pour la communauté tzigane

Pour le pasteur Joseph Charpentier, le président de l’association évangélique tzigane Vie et Lumière et organisateur, l’évènement s’est déroulé sans incidents.

"Avec la préfecture, nous avons tout préparé bien en amont. Toute la logistique en matière d’hygiène de sécurité avait déjà été mise sur le terrain pour pouvoir accueillir les pèlerins. La préfecture a mis les moyens, en termes de gendarmes et ça s’est très bien passé ", ajoute le pasteur.

Quatre cents gendarmes ont été déployés pour surveiller les gens du voyage.

Pour gérer ces rassemblements évangéliques tous les ans, le président de l’association évangélique tzigane a demandé à l’Etat de lui trouver quatre terrains similaires à celui-ci dans l’Hexagone. "Cela fera une rotation tous les ans et au lieu de revenir au même endroit plusieurs fois, ça sera une fois tous les quatre ans", Joseph Charpentier, pasteur évangéliste.

Au total, l’agglomération de Saint-Avold a reçu cette manifestation à trois reprises. Et même si cette année, il a eu moins de problèmes qu’en 2017, l’année du dernier rassemblement, les élus espèrent que c’est la dernière manifestation de ce genre chez eux en Moselle.