INFOGRAPHIES. Moselle: l'ouest et le centre plus pauvres que l'est du département

Un Mosellan sur sept vit sous le seuil de pauvreté. Un chiffre dans la moyenne du Grand Est et de la France métropolitaine. Mais de grandes disparités existent à l'intérieur du département, d'après une étude publiée jeudi 28 mai.

A Audun-le-Tiche, un bidonville à la frontière du Luxembourg.
A Audun-le-Tiche, un bidonville à la frontière du Luxembourg. © Pierre Heckler. MaxPPP.
Le niveau de vie des Mosellans est semblable à la moyenne régionale et nationale. Mais selon les territoires du département, les situations ne sont pas les mêmes.

C'est ce qu'il ressort de la dernière étude de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) publiée jeudi 28 mai 2020, consacrée à la situation économique des Mosellans.

Vivre avec moins de 1.040€ par mois

En Moselle, 145.300 personnes vivent avec moins de 1040€ par mois, soit un taux de pauvreté de 14,6%. La moyenne nationale se situe à 14,7%.
Le taux de pauvreté en Moselle se situe dans la moyenne du Grand Est (14,5%). Dans les départements alsaciens, le taux descend à 13,1%. Dans les Ardennes, le taux grimpe à 19,4%.

En regardant d'un peu plus près, des disparités existent à l'échelle des différents territoires de la Moselle. Dans le secteur de Forbach-Saint-Avold, le taux de pauvreté est particulièrement élevé : 17,5%.

En moyenne, les personnes pauvres ne vivent pas avec les mêmes revenus mensuels.

Les jeunes plus pauvres que les autres

En Moselle, 23,6 % des moins de 30 ans vivent sous le seuil de pauvreté, contre 14,6 % pour l’ensemble de la population. C'est la tranche d'âge la plus touchée par la pauvreté.
"Les jeunes en âge de s’insérer sur le marché du travail ou de faire des études supérieures ont plus souvent des revenus faibles. Ils sont alors plus nombreux en situation de pauvreté et plus dépendants des prestations sociales", détaille l'Insee.

Thionville: le grand écart entre les plus aisés et les moins aisés

Le niveau de vie des 10%  ménages les plus aisés est de 3455€ par mois. De l'autre côté, les 10% des ménages les moins aisés vivent avec 930€ mensuels, soit 3,7 fois moins. C'est la différence la plus importante à l'échelle du département. Cet écart entre plus aisés et moins aisés est plus faible dans le territoire de Sarrebourg-Château-Salins: 2,7.

En Moselle, les 20% des ménages les plus riches gagnent 4,1 fois plus que les 20% les plus pauvres. Ce qui fait du département le troisième plus inégal du Grand Est (derrière le Haut-Rhin et la Marne).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter