Marche arrière ? Ségolène Royal envisage la fermeture de la centrale de Cattenom

Selon l'ambassadeur du Luxembourg en France, la ministre française de l'Environnement a déclaré mardi 17 mai 2016, lors d'un petit-déjeuner des ambassadeurs des pays européens organisé à Paris, que la fermeture de la centrale nucléaire de Cattenom était une priorité. 

La ministre française de l'écologie, Ségolène Royal, envisage de fermer la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle).

Une marche arrière alors qu'elle avait évoqué sa prolongation début mars ?

La ministre a en effet déclaré mardi 17 mai 2016, lors d'un petit-déjeuner des ambassadeurs des pays européens organisé à Paris, que "la priorité sera donnée à la fermeture des réacteurs frontaliers Fessenheim, Bugey et Cattenom".
L'information a été révélée par un tweet de l'ambassadeur du Luxembourg en France, 
Paul Dühr, présent à ce petit-déjeuner.


Lors d’un déplacement du Premier ministre Manuel Valls au Luxembourg, son homologue Xavier Bettel lui avait rappelé, de nouveaul'urgence de la fermeture de ces centrales. Le Luxembourg, situé à une dizaine de kilomètres de Cattenom, ne cesse, depuis 2013, de mettre la pression à la France et se dit prêt à s'engager financièrement pour soutenir la reconversion du site. Contrairement à l'Allemagne qui refuse de faire une offre financière pour inciter la France à fermer Fessenheim, centrale située à proximité de sa frontière. Des Allemands qui, eux aussi, dénoncent les problèmes graves de sécurité de la centrale implantée au nord de la Moselle.

François Hollande s'est à son tour exprimé en s'opposant fermement à ce souhait. D'après lui, "ce n'est pas une décision qui s'improvise et que ça se fait selon un calendrier précis, dans le respect des personnels et des territoires"

Tandis que l'EDF, exploitant du site de Cattenom, avait indiqué qu’il souhaitait exploiter la centrale au moins jusqu’en 2042.

Une centrale vieille de 30 ans déjà

Construite en 1986, la centrale nucléaire mosellane va fêter ses 30 ans de fonctionnement. Une journée festive est prévue samedi 21 mai 2016 à partir de 10h au Centre d'Information du Public, pour faire découvrir au public le monde de l'énergie autour d'ateliers et animations. 

La France s'est engagée à réduire la part du nucléaire dans la production électrique d'ici à l'horizon 2023 de 75 à 50%. 

Localisation de la centrale nucléaire de Cattenom :