• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz, Thionville, Hayange : les centres villes vont-ils mourir ?

Les centres villes de Hayange, Metz et Thionville / © François Carretier / Emmanuel André / France 3 Lorraine
Les centres villes de Hayange, Metz et Thionville / © François Carretier / Emmanuel André / France 3 Lorraine

Dans une série spéciale diffusée en janvier et consacrée aux centres villes, nous vous proposions de vous intéresser à trois villes mosellanes pour essayer de comprendre le problème de désertification au cœur de la ville lié à l’absence de commerçants et d’habitants.
 

Par Rayenne Boumerdas

De plus en plus de villes subissent l’expansion de leurs périphéries avec des constructions de centres commerciaux et de magasins en tout genre au détriment des hyper-centres. Les immeubles se vident ainsi d’habitants.
 

Les investissements de la dernière chance à Thionville

Thionville, 3ème ville de Lorraine subit peu à peu ce problème de déplacement de commerçants aux périphéries tout comme Hayange et Metz. La commune essaye cependant d’entreprendre des initiatives pour veiller à éradiquer ce problème.

Tous les magasins sont à moitié fermés, il n’y a pas de vie, nous ne sommes pas satisfaits

affirme une des passantes rencontrées.

Des projets sont alors établis par le maire Pierre Cuny pour essayer de sauver le cœur de ville d’ici trois ans. Construction et rénovation sont au cœur des discussions.

660 logements, bâtis à l’hyper-centre sont prêts à accueillir leurs locataires.
Projection d’ici 2025 : construction de 5 000 logements nouveaux dans le périmètre du centre-ville assure le maire. La réappropriation des logements anciens pour attirer de nouveaux investisseurs est également au programme.

D’autres projets seront mis en place comme la création d’une passerelle du centre-ville à la gare ou encore l’amélioration des transports en commun.
Entre 5 et 10 millions d’euros seront investis par l’Etat pour la concrétisation des plans.
Retrouvez l’intégralité du magazine ci-dessous.
Thionville : sauver le centre-ville
 

« Hayange n’est pas morte »

Hayange connaît une perte d’habitants depuis des années suite à la baisse des emplois sidérurgiques. Conséquence pour le centre-ville : fermeture des magasins et création de zones commerciales en périphéries.
Les quelques commerçants restants se battent pour refaire vivre le centre-ville.

J’ai une clientèle qui vient de Trieux, de Briey, et des villes alentours. Il ne faut pas désespérer, Hayange n’est pas morte 

nous assure une commerçante qui tient une boutique non franchisée.
Les membres du conseil municipal proposent un bus gratuit pour les plus de 60 ans qui permet de les récupérer devant chez eux et de les déposer au centre-ville. Avec également 80% de places de stationnement gratuites, l’agglomération espère attirer plus de monde.
Le marché a été délocalisé pour occuper la rue centrale de la ville.  

Pour dynamiser Hayange, le centre social s’est installé au cœur de la commune depuis 2016. Il propose ainsi des groupes d’accompagnement scolaire, des cours de cuisine ou encore des groupes d’échange.
Plus de 100 personnes sont venues habiter dernièrement dans la commune de 15 000 habitants, ce qui redonne de l’espoir à la ville.
Hayange : sauver le centre-ville
 

Plan sauvetage du centre-ville de Metz

L’une des rues principales de Metz voit ses magasins périr au détriment d’agences bancaires. Beaucoup de locaux sont par conséquent disponibles. L’augmentation des loyers n’attire pas davantage de nouveaux investisseurs.
La modification de la tarification des parkings rend l’accessibilité au centre-ville difficile.

La création d’un autre centre commercial Muse autre que Waves ou la ZAC d’Augny fragilise la durée de vie des commerces de l’hyper-centre.
Néanmoins, la ville attire toujours autant de touristes. Dans le cœur de ville, de nombreux monuments historiques sont présents mais également des évènements sont souvent organisés comme le célèbre marché de Noël de Metz, qui est très prisé des touristes.  

Tout ce qui amène de l’animation dans la ville, amène du flux et donc l’envie d’aller en ville

ajoute Pascal Schons, directeur de la Fédération des Commerçants de Metz.
L’objectif des années futures est de sauver le centre-ville et de combler les 11% de commerces vacants, c’est sur quoi travaille aujourd’hui la mairie de Metz.
Metz : sauver le centre-ville

Une série de magazine sur les centres villes à l'étranger est en prévision.

Sur le même sujet

Stanislas

Les + Lus

Les + Partagés