Ascométal : Le bras de fer continue entre les salariés d'Hagondange et leurs dirigeants

© MaxPPP
© MaxPPP

L'entreprise Ascométal tourne au ralenti depuis plusieurs jours. Les 150 salariés de l'aciérie ont reconduit, ce jeudi 1er février, leur mouvement de grève en signe de protestation contre la possible fermeture de l'aciérie. Rencontre vendredi avec les nouveaux dirigeants.

Par Brice Recotillon

A l'occasion de la venue du ministre de l'Economie ce mercredi 31 Janvier 2018 en moselle, l'arrêt total de l'activité d'Ascométal Hagondange s'est accompagnée d'une rencontre en fin de journée avec Bruno Le Maire.

Les 150 salariés de l'entreprise manifestaient contre la perspective de voir se fermer la "dernière aciérie de Moselle".

La cause de cette perturbation de l'activité était le rachat du numéro un mondial des aciers spéciaux par le groupe Suisse Schmolz + Bickenbach.

Le nouveau repreneur d'une aciérie en perte de vitesse (d'un groupe placé en novembre dernier en redressement judiciaire) souhaite fermer l'unité mosellane d'ici 2019.

L'Etat au chevet d'une entreprise menacée de fermeture

Le secrétaire syndical Yann Amadoro déclarait :

On attend une prise de participation des pouvoirs public.

Sa déclaration a été entendue par Bruno Le Maire qui a reçu en fin de journée une délégation de six syndicalistes.

Au cours de cette entrevue, le ministre s'est engagé à demander à M. Iller, PDG du groupe Schmolz + Bickenback, d'examiner leurs propositions, qu'il a jugées "solides". 

Bruno Le Maire : "les salariés ont de bons arguments"
Bruno Le Maire s'exprimait mercredi 31 janvier 2018 sur le plateau de France 3 Lorraine sur le dossier de l'aciérie Ascométal à Hagondange (Moselle) qui risque la fermeture définitive avant fin 2019.  - France 3 Lorraine

Bruno Le Maire recevra à Bercy, ce vendredi 2 février 2018, les représentants syndicaux de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve également menacée de fermeture.

L'occasion pour lui d'interpeller, sur le sort de l'aciérie d'Hagondange, les dirigeants de Schmolz + Bickenbach également conviés à cette rencontre.

Pour l'heure, les salariés de l'entreprise Ascométal ont annoncé qu'ils reconduisaient leur grève une journée de plus, dans le but de faire valoir leur action.  

Rencontre prévue vendredi​

Nous avons été informés en fin de journée que des représentants du nouveau propriétaire d'Ascométal, Schmolz + Bickenbach,se rendront à Hagondange ce vendredi après-midi pour rencontrer les salariés et la direction du site industriel mosellan.

La CGT a annoncé qu'elle rassemblerait les salariés à l'issue de cette réunion pour décider de la poursuite du mouvement de grève.

L'aciérie est à l'arrêt, mais l'activité est maintenue au laminoir et au parachèvement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Boris Ravignon

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés