Centre Pompidou-Metz : stagnation de la fréquentation depuis 2015

Le centre Pompidou-Metz. / © France 3 Lorraine
Le centre Pompidou-Metz. / © France 3 Lorraine

Les chiffres de 2019 sont tombés. Et vous avez peut-être fait partie des visiteurs du centre Pompidou-Metz. Pas de surprise depuis 5 ans, ça stagne autour de 300.000 amateurs. A la différence du Louvre-Lens, autre émanation d'un établissement parisien, qui lui voit sa fréquentation progresser.

Par Nabil Lamda

Les chiffres sont tombés en ce début janvier 2020 et confirment la tendance de ces dernières années: en 2019 le centre Pompidou-Metz a connu une légère baisse de fréquentation. 
304.000 visiteurs contre 332.500 en 2018.
Avec un nombre de visiteurs quasi constant depuis 2014 (voir infographie ci-dessous), autour de 300.000 visiteurs, le paquebot messin semble avoir trouvé son rythme de croisière. Pompidou-Metz, qui fête ses 10 ans cette année, reste le premier musée lorrain en nombre de visiteurs.

Fréquentation stagnante

En 2010, le centre Pompidou-Metz a été la première décentralisation d’un établissement culturel public national. Déclinaison régionale du Centre Pompidou de Paris, le musée messin a vu depuis s'implanter d’autres structures muséographiques en province. Parmi-elles, le Louvre-Lens dans les Hauts-de-France.

Inauguré en 2012 et lié au musée du Louvre parisien, il a vu plus de 530.000 visiteurs s’y presser en 2019, soit une augmentation de 10% par rapport à 2018. La fréquentation y est donc plus importante qu’au centre Pompidou-Metz mais surtout en hausse continue alors que le musée messin, lui, connait une stagnation de ses entrées depuis 2015 (infographie ci-dessous).

La raison n'en est probablement pas le prix du billet, puisque le tarif  pour accéder aux expositions débute à sept euros à Metz tandis qu’à Lens il faudra débourser 10 euros.
Lens est plus cher mais plus fréquenté.
Il faut donc chercher ailleurs l'explication à ce manque d'intérêt. Par exemple dans la programmation?
Celle qui est proposée en 2020, par la nouvelle directrice Chiara Parisi, pour les 10 ans du musée messin, pourra-t-elle permettre de redonner un coup de fouet à la fréquentation?
Seul l'avenir le dira.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus