Clap de fin pour le magasin le Printemps de Metz

C'est une locomotive du commerce messin qui ferme ses portes ce samedi 16 octobre 2021. Le magasin le Printemps, installé rue Serpenoise depuis 1974, va définitivement tirer le rideau ce soir. 110 personnes -salariés et démonstratrices pour des marques- y travaillaient.

C'est une page de l'histoire du commerce messin qui se tourne ce samedi 16 octobre avec la fermeture définitive du magasin le Printemps. Cette enseigne fondée en 1865 s'était installée à Metz en 1974 avec un emplacement de choix dans la rue Serpenoise, la principale artère commerçante de la ville. Victime de la concurrence du commerce en ligne et des zones commerciales et certainement aussi d'un modèle de magasin qui n'a pas su suffisamment se renouveler, le Printemps se retire: "C'est beaucoup de tristesse" explique Alexandre Kurzepa représentant du personnel. "On quitte notre seconde maison mais en même temps un soulagement de pouvoir partir plus tôt parce qu'on devait fermer le 30 novembre. On a vendu énormément de marchandises mais psychologiquement c'était dur".  Du côté des derniers clients, il y a ceux qui expriment leur déception comme cette dame: " C'est dommage, il n y a plus grand chose sur Metz. En ville, il ne reste presque plus rien". Et puis d'autres clients à qui on apprend que c'est le dernier jour: " Ah bon ça ferme aujourd'hui, je croyais que c'était fin octobre".

4 magasins fermés en France dont Metz et Strasbourg

Au départ, le Printemps envisageait de fermer 7 magasins cette année en France mais finalement direction et syndicats se sont mis d'accord pour entériner la fermeture de 4 d'entre-eux dont celui de Metz, et à la fin de l'année celui de Strasbourg. Un accord majoritaire entre plusieurs syndicats et la direction a été signé courant avril actant la fermeture définitive de la structure messine. Sur les 110 personnes employées sur place, plus de 60% travaillaient pour des marques dans des espaces spécifiques installés dans le magasin. Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) concernera le personnel qui était directement employé par le Printemps soit une quarantaine de personnes. "Aucun salarié ne sera sur le carreau" rappelle Alexandre Kurzepa. "On a été négociation à Paris pour structurer le PSE. On a des cas de personnes qui partent en retraite et qui seront accompagnées jusqu'à leur retraite, ensuite il y a le reclassement interne dans d'autres magasins du groupe et enfin le reclassement externe sur 9 à 13 mois". 

 

Un an et demi après la fermeture du C&A c'est un autre enseigne très connue qui quitte le centre-ville de Metz. 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie