Coronavirus : Covidon la plateforme internet qui relie les volontaires aux personnes vulnérables

La plateforme Covidon est en ligne depuis le vendredi 27 mars 2020. Imaginé à Metz par un développeur informatique, le site permet de relier ceux qui peuvent aider à ceux qui en ont besoin.

Au premier plan, Bruno Sagnardon, développeur web, créateur de Covidon.
Au premier plan, Bruno Sagnardon, développeur web, créateur de Covidon. © Bruno Sagnardon
Il s’appelle Bruno Sagnardon, il est développeur web, installé à Metz (Moselle). Habituellement il développe des sites de commerce en ligne. Le 17 mars 2020, il lit un message posté sur le réseau social Twitter : une habitante de Metz est en difficulté à cause du confinement, elle a besoin d’aide.

"La maman d'une amie, est seule à Metz. En traitement chimio, elle est incapable de se déplacer et son frigo est vide. C'est un appel à l'aide très sérieux : qui pourrait lui déposer des denrées de première nécessité ? On ferait un virement dans l'heure." (voir tweet ci-dessous).
 
Ce message suscite de nombreuses réponses. Très vite, le problème est résolu : un dénouement heureux qui inspire Bruno Sagnardon. Il décide de mettre ses compétences informatiques au service du collectif : il imagine Covidon, une plateforme internet pour relier les ressources aux besoins.


Quatre jours, du code et des bonnes volontés

Confiné lui aussi, il développe la plateforme en quatre jours. Dans son intiative, il est aidé par son réseau, principalement les personnes qui partagent son espace de coworking en temps normal. "J’avais besoin de compétences graphiques pour le site et aussi d’avoir des avis extérieurs, tout le monde s’est télé-mobilisé", explique Bruno Sagnardon. 

 

Covidon, mode d’emploi

Le résultat est en ligne depuis vendredi 27 mars 2020 et le principe est simple :
 

L'inscription des volontaires se fait en quelques clics 
L'inscription des volontaires se fait en quelques clics  © Bruno Sagnardon
 
Le volontaire explique ce qu’il peut faire pour aider, des courses, aller à la pharmacie, sortir le chien…
Le volontaire explique ce qu’il peut faire pour aider, des courses, aller à la pharmacie, sortir le chien… © Bruno Sagnardon
 
Une carte permet de localiser les volontaires, des pictogrammes précisent les compétences de chacun.
Une carte permet de localiser les volontaires, des pictogrammes précisent les compétences de chacun. © Bruno Sagnardon
 
Les personnes qui ont besoin d’aide choisissent un volontaire qui correspond à leurs besoins et le contacte via le formulaire.
Les personnes qui ont besoin d’aide choisissent un volontaire qui correspond à leurs besoins et le contacte via le formulaire. © Bruno Sagnardon

Une initiative totalement gratuite

Pour héberger la plateforme, Bruno Sagnardon utilise un serveur personnel, donc tout est gratuit : sa prestation mais aussi celles des volontaires inscrits. Question confidentialité, il surveille simplement les messages publics sur le site, une modération pour éviter les dérives éventuelles. Question sécurité sanitaire, les gestes barrières toujours indispensables sont mentionnés au bas du site.

Depuis son lancement Covidon a dépassé les frontières de la Moselle, plus de 800 volontaires se mobilisent pour aider sur tout le territoire français.
 
La carte de France de volontaires au Covidon le 3 Avril 2020.
La carte de France de volontaires au Covidon le 3 Avril 2020. © Bruno Sagnardon
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société internet
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter