Emmanuel Mayonnade : un Lorrain champion du monde de handball avec les Néerlandaises

Moins d'un an après avoir pris en main l'équipe des Pays-Bas sans pour autant abandonner sa casquette d'entraîneur du Metz Handball, Emmanuel Mayonnade obtient un premier sacre mondial. Les Néerlandaises se sont imposées face à l'Espagne en finale du Mondial 2019 au Japon.

"Ce succès de Mayonnade, c’est tout à fait mérité et justifié" pour le président de Metz Handball Thierry Weizman
"Ce succès de Mayonnade, c’est tout à fait mérité et justifié" pour le président de Metz Handball Thierry Weizman © France 3 Lorraine

C’était sa première expérience en tant que sélectionneur. Coup d’essai et coup de maître pour Emmanuel Mayonnade. A 36 ans, le jeune coach français est sur le toit du monde ! Les handballeuses néerlandaises, qu’il entraîne, sont devenues championnes du monde pour la première fois en battant les Espagnoles, 30 à 29, ce dimanche 15 décembre, à Kumamoto, au Japon.

Un succès confirme le talent du jeune entraîneur Emmanuel Mayonnade, nommé l'hiver dernier à la tête des "Oranje" et qui cumule les fonctions de sélectionneur avec celles d'entraîneur de Metz. Il est quadruple champion de France en titre avec le club lorrain qu'il a également conduit au Final Four de la Ligue des champions en mai dernier.
 

Je ne suis pas surpris... et je crois qu’il n’a pas fini de nous épater !

-Thierry Weizman, Président de Metz Handball


"Ce succès de Mayonnade, c’est tout à fait mérité et justifié" a réagit le président de Metz Handball Thierry Weizman, contacté par téléphone "Emmanuel Mayonnade est un monstre de travail. C’est quelqu’un qui est incroyablement intelligent et perfectionniste. Je ne suis pas surpris car je connais l’homme et je crois qu’il n’a pas fini de nous épater !"

Le Français avait pourtant pris les commandes de l’équipe des Pays-Bas dans un moment difficile après la retraite internationale de la meilleure joueuse néerlandaise, Nycke Groot, à seulement 31 ans.

Les Néerlandaises gagnent l'or dans un Mondial où elles ont pourtant perdu trois matchs, celui de leur entrée en lice contre la Slovénie et deux autres au tour principal face à l'Allemagne et au Danemark, mais où elles ont su gagner les rencontres qu'il fallait. Elles avaient notamment réussi l'exploit de battre en demi-finale la Russie, finalement médaillée de bronze grâce à son succès sur la Norvège (33-28). (Avec AFP)
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball féminin handball sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter