Cet article date de plus de 3 ans

FC Metz - OL : match arrêté à la 31e pour jets de pétards sur le gardien de Lyon

Tout allait très bien pour Metz face à l'Olympique Lyonnais, samedi 3 décembre 2016.
Gauthier Hein venait d'ouvrir le score (28'). L'engagement n'était pas encore joué qu'un pétard, puis un autre, explosent à proximité du gardien Anthony Lopes, blessant également le médecin lyonnais.

Le gardien lyonnais Anthony Lopes raccompagné avant son évacuation à l'hôpital, samedi 4 décembre 2016.
Le gardien lyonnais Anthony Lopes raccompagné avant son évacuation à l'hôpital, samedi 4 décembre 2016. © France 3 Lorraine

Metz - Lyon, la réaction de Bernard Serin par FCMetzWebTV

Quel gâchis !


Les tribunes explosent lorsque Gauthier Hein ouvre le score face à "l'ogre" lyonnais.
A cette seconde, on pense, à tort, que cette soirée sera la fête du football.

C'est à ce moment qu'un -ou plusieurs- irresponsables lancent un projectile (pétard ?) à proximité du portier lyonnais, Anthony Lopes.
Un autre pétard explose également près de lui alors  qu'il tente de se relever. 
Le médecin lyonnais est même également touché.
durée de la vidéo: 00 min 36
Jet de pétards Metz-OL : réaction de Bernard Mosser ©France 3 Lorraine

L'arbitre, Lionel Jaffredo, interrompt immédiatement le match, alors que plusieurs joueurs messins accompagné du coach, Philippe Hinschberger, tentent d'aller calmer le "kop".

Une longue interruption de partie suit, 45 minutes.
Avant que arbitres et délégués ne rendent leur décision : le match ne reprendra pas.

Le FC Metz disposant d'un système de vidéo surveillance très sophistiqué, les auteurs présumés de l'incident auraient pu être identifiés, et même interpellés.

Toujours est-il que de pareils incidents, qui ne devraient jamais avoir lieu dans une enceinte sportive, risquent de pénaliser lourdement le FC Metz, qui, pourtant, fait tout ce qu'il peut pour assurer une sécurité maximale à Saint-Symphorien : contrôles, palpations, chiens spécialement dressés à la recherche de poudre, caméras.

Mais rien n'empêchera des fauteurs de troubles, une minorité, il convient de le souligner, de gâcher la fête.

Le club risque bien sûr d'être lourdement pénalisé par les instances du footbal français, la LFP (Ligue du Football Professionnel) : suspension de terrain ferme ou avec sursis, fermeture de tribunes, lourde amende.

Au delà de ces sanctions purement administratives, reste la sanction sportive, ce soir là la plus rigoureuse.

Car, devant l'Olympique Lyonnais, le FC Metz menait au score !
Bien sûr, rien ne dit que si le match avait été à son terme, les Grenats auraient conservé le gain des trois points de la victoire.
Mais rien ne dit non plus qu'ils ne l'auraient pas emporté.

C'est donc une plus terrible sanction, du fait de parfaits imbéciles qui n'ont rien à faire dans une enceinte sportive, que le FC Metz risque de se voir porter.

En cas où la LFP ne ferait pas perdre les lorrains sur tapis vert (sanction rarement prononcée), et que le match soit rejoué, rien n'assure que les messins trouveront la même fougue, le même engagement, que lors de cette fête totalement gâchée par quelques inconscients.

Dommage pour Gauthier Hein, qui ne verra pas non plus son but validé.


Le FC Metz a bien sûr déposé plainte.

La réaction du président du FC Metz, Bernard Serin



Metz - Lyon, la réaction de Bernard Serin par FCMetzWebTV


La réaction en vidéo du président lyonnais, Jean-Michel Aulas : CLIQUEZ ICI

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 football sport fc metz olympique lyonnais