Festival du Film Italien de Villerupt : 40 ans d'histoire... et des archives

L'affiche de la 41ème édition du Festival du Film Italien de Villerupt / © René Elkaïm
L'affiche de la 41ème édition du Festival du Film Italien de Villerupt / © René Elkaïm

Le Festival du film italien de Villerupt (Meurthe-et-Moselle) a vu sa fréquentation augmenter au fil des années pour atteindre les 40 000 spectateurs l'an passé. C'est l'histoire d'un événement régional qui a trouvé son public au-delà des frontières.

Par Clément Zagnoni

Le Festival du film italien, qui connaît en ce moment même sa 41ème édition à Villerupt, a connu divers bouleversements depuis ses débuts en 1976.

L'histoire du Festival du film italien de Villerupt est avant tout liée aux Italiens et descendants d'Italiens qui habitent la région. Quand la première édition est lancée, en 1976, le public est alors essentiellement composé de régionaux venus attiser leur curiosité. Ils seront 3 500 à faire le déplacement cette année-là, de quoi motiver les organisateurs à renouveler l'expérience l'année suivante — en voyant plus grand cette fois-ci.
 
 

D'événement local à "festival international"

D'abord événement local, le festival est devenu, au fil des années, un lieu privilégié des cinéphiles et italophiles qui viennent parfois de loin. En 1983, la fréquentation du festival atteint notamment les 30 000 spectateurs.

L'essor du festival les premières années est facilité par l'aura du cinéma italien de l'époque.

Depuis sa création, Villerupt a vu passer les longs-métrages de grands noms du cinéma italien. Ugo Tognazzi, bien sûr, mais aussi Roberto Benigni, Lina Wertmüller ou encore les frères Taviani, pour ne citer qu'eux.
 

Une nouvelle ère

Le festival de Villerupt connaît un coup d'arrêt au milieu des années 80 concomitant à la crise du cinéma italien. Les éditions de 1984 et 1985 n'ont pas lieu. Ce n'est qu'en 1986 que le festival reprend ses droits, renouant peu à peu avec le public à travers les œuvres de Tornatore, Moretti ou Luchetti.

Cette année, le festival attend environ 40 000 spectateurs. Ces derniers peuvent découvrir 73 films, dont 50 inédits, jusqu'au 11 novembre.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus