Guerre en Ukraine : l'usine Saarstahl sur les rails de la reconstruction

Guerre en Ukraine et promotion de l'acier décarboné au menu de la visite du ministre délégué chargé de l’Industrie, Roland Lescure, mardi 18 avril 2023 à l'usine Saarstahl Rail d'Hayange

Guerre en Ukraine et promotion de l'acier décarboné sont au menu de la visite du ministre délégué chargé de l’Industrie mardi 18 avril 2023 à l'usine Saarstahl Rail d'Hayange (Moselle). Deux ans après le rachat du site par le groupe allemand, Roland Lescure vient faire la promotion de la filière européenne de l’industrie décarbonée. Mais avant de pénétrer dans l'usine, il lui a fallu affronter le comité d'accueil de l'intersyndicale.

La réforme des retraites accouchée aux forceps continue de coller aux basques du gouvernement : " ils sont passés en force à coups de 49.3. Les organisations syndicales ont été mises de côté. Cent pour cent des salariés de notre entreprise sont contre cette réforme" déclare un membre de l'intersyndicale. Après un échange vif mais courtois, le ministre délégué a pu commencer sa visite des installations.

Dominique Chiesura, directeur commercial explique les efforts de l'entreprise pour réussir sa transition écologique : " On a abandonné la production d’acier via la filière par haut-fourneau. Nous utilisons la filière électrique où on récupère des ferrailles, des rails usagés. On les refond dans notre aciérie d’Ascoval sous forme de blooms que nous laminons à Hayange." Selon le sidérurgiste, la filière électrique permet de diviser les émissions de CO2  par trois. 

 

On a un très beau symbole d’une entreprise industrielle européenne qui se décarbone

Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie

Pour le ministre, l'usine d'Hayange présente toutes les qualités pour figurer au tableau d'honneur des entreprises vertueuses en matière de respect de l'environnement. Les rails produits sont fabriqués avec de l'acier dit " vert ", qualificatif  un peu rapide utilisé par l'industrie en général pour nommer des process de fabrication moins émetteurs de CO2. Car Saarstahl Rail consomme du gaz pour alimenter ses fours afin de réchauffer les blooms avant de les laminer.

L'entreprise annonce son intention de faire un pas de plus vers la décarbonation totale : " Nous avons la possibilité de réduire notre consommation de gaz si nous avons les financements pour deux nouveaux fours. Nous travaillons avec Bercy sur ce point."

Un appel au financement public auquel le gouvernement par la voix de Roland Lescure répond favorablement dans le cadre de la relance industrielle de la France : " On travaille avec l’entreprise pour voir comment on peut l’aider à financer ses investissements qui vont les conduire à se décarboner encore davantage " Il s'agit d'un investissement pour la mise en service en 2026 de deux fours mixtes gaz-hydrogène. 

Les yeux de Chimène pour l'industrie

Quand on se souvient de l'histoire douloureuse de la Lorraine industrielle et de la liquidation massive de sa sidérurgie dans les années 70 et 80, cette déclaration d'amour à l'acier mosellan a de quoi mettre du baume au coeur des travailleurs de la vallée de la Fensch : " L’ industrie est une arme anti -colère, une arme anti-chômage. On souhaite que l’industrie verte fasse partie des piliers du développement de la France." a déclaré Roland Lescure.

Message reçu cinq sur cinq par une intersyndicale qui, au cours d'une entrevue de vingt minutes a réclamé des preuves d'amour : " Nous avons demandé au ministre des garanties pour l'avenir. Le contrat actuel avec la SNCF s'achève fin 2024, nous demandons que les rails du prochain contrat soient produits à Hayange. Nous demandons aussi un réel soutien financier pour le remplacement des deux fours actuels."

La visite s'est achevée par une séance photo devant un wagon chargé de rails en acier vert destinés à l'Ukraine.

1000 tonnes ont déjà été laminés à Hayange sur les 20 000 actés par l'accord de Bercy en décembre 2022. Ils attendent le feu vert du parlement ukrainien, lequel selon Roland Lescure ne saurait tarder : " Ces rails-là seront posés en Ukraine au mois de juillet."

Enfin, pour le ministre délégué chargé de l'industrie, l'avenir de la France se décline en vert mais aussi en rose : " La France sera industrielle, écologique et sociale." Avec un appel direct à la jeunesse pour s'engager dans les carrières de l'industrie.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité