L’heure de vérité pour Muse

Le centre commercial Muse, ce mardi 21 novembre 2017 jour de l'ouverture / © F3 Lorraine
Le centre commercial Muse, ce mardi 21 novembre 2017 jour de l'ouverture / © F3 Lorraine

Trois ans auront été nécessaires à la construction de Muse, l’immense centre commercial du quartier de l’Amphithéâtre de Metz. Le projet à 330 millions d’euros ouvre ses portes mardi soir, à 19 heures. Juste à temps pour les fêtes de fin d’année.

Par Christophe Chohin

En termes d’activité commerciale, le rendez-vous de décembre ne pouvait pas être manqué par les 115 boutiques et restaurants du centre commercial de Muse. Jusqu’au dernier moment, les ouvriers se sont affairés pour livrer les locaux à temps. Et pour cause : l’enseigne japonaise Uniqlo, l’espagnole Mango, toutes ouvrent leurs portes avec la perspective des fêtes puis des soldes. Sauf une : l’allemande Primark, attendra le printemps 2018 pour ouvrir. 



Sur les 37000 m2 de surface commerciale, ce sont plus de 7 millions de visiteurs qui sont attendus chaque année, selon les projections du promoteur Apsys, spécialisé dans les centres commerciaux monumentaux. Au milieu des marques classiques, de nombreux magasins éphémères tenteront de renouveler sans cesse l’expérience shopping, pour fidéliser une clientèle toujours plus exigeante.

Muse, ce sont aussi 10000 m2 de bureaux et 400 logements dont 147 en résidences de services pour séniors. Une architecture mixte qui vise à dynamiser la zone d’aménagement concerté de l’amphithéâtre, à Metz, entre gare et Centre Pompidou.



Muse devra se faire une place

Dessiné par le cabinet d’architecte Jean-Paul Viguier et Associés, Muse mélange les matériaux, verre, acier, béton, pour donner une impression de légèreté, la partie supérieure de la structure étant soutenue par d’immenses piliers en forme d’arbres.
« Le quartier de l’Amphithéâtre de Metz et Muse expriment la ville comme un lieu d’attachement où chacun doit pouvoir trouver sa place de vie citoyenne et contemporaine. Ils entendent répondre aux problématiques de densité accrue par la corrélation des activités et la diversité architecturale », précise le cabinet dans sa note d’intention.

37000 m2 de surface commerciale, plus de 7 millions de visiteurs qui sont attendus chaque année. / © Matthieu Mercier
37000 m2 de surface commerciale, plus de 7 millions de visiteurs qui sont attendus chaque année. / © Matthieu Mercier


Des œuvres d’art signées par Julio Le Parc, Lionel Estève, Chourouk Hriech et Romain Froquet ont été commandées pour faire le lien entre le Centre Pompidou-Metz et ce nouveau quartier de vie. 2018 devrait être décisif pour cette zone d’anciennes friches de la SNCF. Elle devra trouver sa place face à l’offre commerciale du centre-ville et celles, pléthoriques, du département de la Moselle.

Un chantier hors norme : reportage en avril 2017. 



Sur le même sujet

Entretien avec... Farouk Madaci, entraineur à l'Efsra de Reims

Près de chez vous

Les + Lus