Une icône japonaise de la danse contemporaine ce week-end au centre Pompidou-Metz

Danse sur du verre ! Une performance "Absolute Absence" de Saburo Teshigawara samedi à16h au Centre Pompidou-Metz / © Pascal Attemenou
Danse sur du verre ! Une performance "Absolute Absence" de Saburo Teshigawara samedi à16h au Centre Pompidou-Metz / © Pascal Attemenou

Le chorégraphe japonais Saburo Teshigawara est attendu ce week-end au Centre Pompidou-Metz pour un spectacle inédit. De quoi faire rêver les amoureux de la danse contemporaine !

Par Pascal ATEMENOU

L’artiste japonais Saburo Teshigawara sera accueilli dans les locaux du centre Pompidou-Metz les samedi 27 et Dimanche 28 janvier 2018 à 16h, pour des séances riches en spectacles et en expositions.

Sa visite s’inscrit dans le cadre du programme ‘’10 Evenings’’ (une série de rendez-vous mensuels pour aller à la rencontre de grandes figures de la scène japonaise) en cours actuellement au centre Pompidou-Metz.

A travers ses œuvres qui ont révolutionné la danse contemporaine, le géant de la scénographie japonaise mettra en avant une performance inédite ‘’Absolute absence’’ inspirée du spectacle Broken Lights créée pour la Ruhrtriennale (festival annuel de musique et d’art)  en 2014.



Saburo Teshigawara partagera ensuite la scène avec l’une de ses assistantes chorégraphiques Rihoko Sato, une danseuse japonaise. Ensemble, les deux artistes danseront sur un plateau décoré de bris de verre et de jeux de lumières.

Après le Centre Pompidou-Metz ce week-end, les 26 et 27 janvier 2018, le Chorégraphe du pays du soleil levant (Japon) se rendra à l’Arsenal de Metz le Vendredi 9 février 2018 à 20h et à la BAM  le vendredi 16 février 2018 à 20h30 pour d’autres prestations.

"Danser est un acte naturel, plus naturel que vivre", explique le maître Japonais. / © P.A.
"Danser est un acte naturel, plus naturel que vivre", explique le maître Japonais. / © P.A.




La saison japonaise (exposition Japanorama) qui a débuté depuis septembre 2017 au Centre Pompidou-Metz connaîtra son épilogue en mai 2018.



Revoir notre reportage ( Benoit Bour et Christophe Chohin) : 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus