Incivilités, débordements, agressions, maître-nageuse blessée : la mairie d'Amnéville ferme sa piscine

De nouveaux débordements ont eu lieu à la piscine d'Amnéville (Moselle) ce mardi 19 juillet. Six maîtres-nageurs sont désormais en accident du travail, trois autres ont fait valoir leur droit de retrait. L'établissement est fermé jusqu'à la fin du mois de juillet.

Mardi 19 juillet, en pleine canicule, les habitués profitent de la fraîcheur des bassins. La piscine d'Amnéville fait le plein. Mais cette quiétude est troublée en fin de journée. Des "jeunes ont commencé à escalader le grand plongeoir interdit d’accès" rapporte Le Républicain Lorrain, "puis ils s’en sont pris aux surveillants de baignade présents. Certains ont été frappés avec des perches. Une maître-nageuse a terminé au sol". Ses collègues et des clients lui viennent en aide. "Pour avoir été présente mardi soir, j’en suis encore choquée et émue" commente un témoin de la scène sur les réseaux sociaux.

Conséquence directe, la piscine est fermée jusqu'au 31 juillet. "Compte tenu des incidents à répétition avec des voyous qui n’ont que faire des vigiles ou des caméras et de problèmes techniques rendant les toboggans impraticables, la piscine est fermée le temps de mettre en œuvre les solutions nécessaires à assurer l’entière sécurité de nos courageux personnels et des usagers" déclare le maire d'Amnéville, Eric Munier, sur son compte Facebook, tout en ajoutant que "la patinoire reste ouverte."

Le maire précise également, toujours sur Facebook, que "deux adolescents ont pu être interpellés par la police municipale aidée par la nationale. La commune porte plainte contre ces agresseurs en soutien à ses agents."

Ce n'est pas la première fois que ce type d'incident a lieu à la piscine d'Amnéville. L'établissement avait déjà été le théâtre d’un déchaînement d’incivilités le week-end des 18 et 19 juin. Face à cette situation, les employés s'étaient même mis en grève, pour réclamer des mesures de sécurité. Un mois plus tard, ils ont décidé de cesser à nouveau le travail et d'exercer leur droit de retrait jusqu'au 31 juillet.

Contactée par France 3 Grand Est, le maire d’Amnéville, Eric Munier, n’a pas répondu à nos sollicitations.

La piscine d'Amnéville n'est pas le seul lieu dans le département de la Moselle à être touché par des débordements. Il y a un peu plus d'un mois, samedi 18 juin 2022, à l'ouverture, plus de 500 personnes avaient forcé les portes d'entrées du centre nautique Aquarives à Hagondange (Moselle), provoquant une grosse panique et obligeant les forces de l'ordre à intervenir.

La piscine de Montigny-lès-Metz avait également été obligée de fermer temporairement en raison de débordements en juin dernier.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité