Le FC Metz devra attendre le 12 juin pour savoir s'il monte en Ligue 1

Publié le
Écrit par Yoann Rodier

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) s'est donnée jusqu'au lundi 12 juin pour prendre une décision concernant les incidents du match Bordeaux-Rodez. L'officialisation de la montée du FC Metz en Ligue 1 en dépend.

Comme attendu, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a décidé de mettre le dossier du match Bordeaux-Rodez en instruction. Le FC Metz va donc devoir patienter jusqu'au lundi 12 juin pour savoir s'il monte officiellement en Ligue 1. 

Lors de la dernière journée de Ligue 2, vendredi 2 juin, la rencontre avait été arrêtée à la 22e minute de jeu, après l'agression d'un joueur ruthénois par un supporter bordelais, alors que Rodez menait 1 à 0.

Le FC Metz qui était à égalité de point avec Bordeaux avant ce dernier match, a de son côté battu Bastia (3-2) et célébré la montée comme si de rien n'était. Mais pour le moment rien n'est officiel.

Plusieurs scénari sont désormais possibles du côté de la commission de discipline: 

  • prononcer une défaite des Girondins de Bordeaux sur tapis vert, ce qui validerait la montée des Grenats et sauverait Rodez (tout en condamnant le club d'Annecy, qui ne l'entend pas de cette oreille)
  • décider de faire rejouer le match en intégralité ou à partir de la 22e minute (en maintenant le score de 1 à 0 pour Rodez), tout en retirant un ou plusieurs points à Bordeaux. Là encore les Grenats monteraient en L1, car les Girondins ne pourraient plus les rattraper. 
  • décider de faire rejouer le match, sans autre sanction pour Bordeaux, ce qui permettrait aux Girondins de potentiellement reprendre la deuxième place du classement aux Messins, en cas de victoire par au moins cinq buts d'écart. 

Bien que réclamée, par Gérard Lopez, le président de Bordeaux, cette dernière hypothèse semble peu probable, tant l'équité sportive ne serait pas respectée (Bordeaux connaissant par avance le résultat de son concurrent messin). Les dirigeants du FC Metz se refusent à croire à une pareille décision. Ils seront fixés le 12 juin, mais l'affaire pourrait ne pas en rester là: le président des Girondins de Bordeaux a d'ores et déjà annoncé qu'il épuiserait tous les recours possibles pour faire rejouer le match sans sanction. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité