Metz : l’Arsenal fête ses 30 ans

Grande Salle de l'Arsenal de Metz / © France 3 Lorrane / Johanna Vuadens
Grande Salle de l'Arsenal de Metz / © France 3 Lorrane / Johanna Vuadens

Mardi 26 février 2019, l’Arsenal de Metz fête ses 30 ans. Pour l’occasion, le piano est mis à l’honneur avec une série d’événements se déroulant jusqu’au 6 mars. Retour sur les temps forts de ce lieu culturel emblématique.

Par Johanna Vuadens

Le 26 février 1989, après deux ans de travaux, l’Arsenal de Metz est inauguré en présence du célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovitch. Trente ans plus tard, le centre culturel s’apprête à organiser une série d’événements pour célébrer cet anniversaire spécial.

Du 23 février au 6 mars 2019, le piano est mis à l’honneur autour de « Piano Follies ». En voici l’agenda culturel.

Lors de sa conception, Jean-Marie Rausch, ancien maire de Metz et président de l’association de l’Arsenal, voulait ouvrir cet espace culturel au plus grand nombre. Au programme : concerts de musique classique, jazz, variété, mais aussi de la danse, des expositions et des événements plus insolites.
 

Une référence dans le monde

L’Arsenal de Metz est notamment connu pour sa Grande salle, pouvant accueillir 1354 spectateurs. En 2010, l’espace culturel est classé parmi les 22 plus belles salles de musique classique au monde par le magazine Classica. Une consécration pour le centre, qualifié de « diamant acoustique » par le magazine. 

 
Grande Salle de l'Arsenal de Metz / © France 3 Lorraine / Johanna Vuadens
Grande Salle de l'Arsenal de Metz / © France 3 Lorraine / Johanna Vuadens
  
Jean-Marc Laisné, ingénieur du son, le confirme :

Grâce à sa configuration, ses matériaux et ses dimensions, l’Arsenal est l’une des plus belles salles françaises pour l’enregistrement et la réalisation de concerts.

Malgré son succès, l’Arsenal connait des difficultés financières au début des années 2000. Le déficit du centre culturel atteint plusieurs centaines de milliers d’euros. En cause : des coûts artistiques en hausse, et des frais de personnel élevés.

Mais pas de quoi ralentir la croissance de ce lieu emblématique messin.

 

 

De nombreuses célébrités

En 30 ans, l’Arsenal de Metz a vu passer de nombreux artistes, mais également des personnalités plus surprenantes. En 1990, le cosmonaute français Jean-Loup Chrétien se rend à l’Arsenal dans le cadre d’une visite privée. En 1982, il est le premier Français à aller dans l’espace.

De grandes voix se sont également produites dans l’ancien bâtiment militaire. En 1991, la célèbre cantatrice américaine Barbara Hendricks se produit sur la scène de l’Arsenal.

En 2014, c’est au tour de la chanteuse Lisa Simone, fille de la pianiste Nina Simone, de prendre le micro dans la salle de concert messine à l’occasion du premier concert de sa tournée.

Mais l’Arsenal est avant tout la terre d’accueil d’orchestres de renom, tels que l’Orchestre national de Russie qui vient régulièrement se produire dans la salle de concert. La directrice artistique de l’Arsenal, Michèle Paradon, l’affirme :

Dès l’ouverture, nous avons eu de très grands orchestres, de très grands chefs. C’est aussi ça qui a fait la réputation de l’Arsenal au niveau européen. 


Les murs du centre culturel ont également vu passer des politiques. En 1989, Michel Rocard se rend à  l’Arsenal, dans le cadre d’un colloque sur l’enseignement technique.

 

L'Arsenal fête ses 30 ans

Construction de l'Arsenal

1961 : avant de devenir une salle de spectacle, l’Arsenal de Metz abritait des armes et des munitions. Il est utilisé pendant près d’un siècle, avant d’être désaffecté en 1961.

1978 : Jean-Marie Rausch, à l’époque maire de Metz, décide de réaménager l’Arsenal en centre de spectacle. En 1983, il organise un concours pour déterminer l’architecte qui réalisera le nouveau lieu culturel.

1985 : Ricardo Bofill, architecte urbaniste espagnol, remporte le concours. A l’aide du célèbre acousticien allemand Lothar Cremer, il décide de réaliser une salle à l’intérieur du rectangle formé par les trois bâtiments restants.

26 février 1989 : inauguration de l’Arsenal en présence de Mstislav Rostropovitch.

Désormais, l’objectif est de développer un projet plus vaste : celui de la Cité Musicale-Metz, composée de l’Orchestre national de Metz, de l’Arsenal, de la BAM et des Trinitaires.

Retrouvez une page spéciale dans l’édition du 19/20.
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus