• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz : La Conserverie Locale, un projet contre le gaspillage alimentaire

La Conserverie Locale, basée à Bliiida, à Metz, permet de récolter des invendus de légumes et de fruits, afin de les transformer en purée, en compote ou encore en confitures et de les donner à des personnes dans le besoin. / © Lucie Noel
La Conserverie Locale, basée à Bliiida, à Metz, permet de récolter des invendus de légumes et de fruits, afin de les transformer en purée, en compote ou encore en confitures et de les donner à des personnes dans le besoin. / © Lucie Noel

La Conserverie Locale, qui récupère des fruits et légumes invendus pour en faire des confitures, des soupes ou encore des conserves, pour les donner à des personnes en situation précaire, va être inaugurée vendredi 12 avril, à Bliiida. 

Par France 3 Lorraine

Le gaspillage alimentaire, un véritable fléau pour l'humanité... 

La Conserverie Locale, implantée à Metz, est le projet de l'association Partage ton frigo. Cet atelier permet de cuisiner tous les invendus en fruits et légumes provenant des grandes surfaces ou bien des agriculteurs, pour ensuite les redonner aux personnes les plus démunies. Vendredi 12 avril, le projet sera inauguré à Bliiida

Lucie Noel et Marie Carre ont installé leurs locaux dans des conteiners marins, recyclés et aux normes agroalimentaires. Pourvues autrefois d'un blanc peu chaleureux, elles ont repeint les grosses boîtes pour qu'elles soient bien visibles et plus belles. 
 


Chaque jour, la Conserverie récole entre 100 et 200 kilos de fruits et légumes invendus. Leurs bénévoles coupent, épluchent, mixent, pour en faire des soupes, des purées, coulis, etc... 

"Nos locaux étant petits, on ne peut accueillir que cinq à six personnes pour chaque session. Mais nous pouvons compter sur une trentaine de bénévoles !" s'en réjouit Lucie Noel, déléguée générale de l'association. 

Pour pouvoir travailler au mieux, les deux entrepreneuses se sont munies de matériel professionnel. Pour réaliser leurs recettes, les personnes qui viennent à la Conserverie ont accès à un four à vapeur, une machine pour stériliser... 

Mais pourquoi ces produits sont invendus ? 


Simplement car ils peuvent rebuter l'acheteur. Trop gros. Trop fripés. Trop moches... Un jugement de valeur qui se ressent dans le gaspillage.

La Conserverie Locale travaille en collaboration avec la Banque Alimentaire de Moselle, qui leur fournit les produits invendus, provenant principalement des grandes surfaces. "On se retrouve souvent avec des fruits et légumes qui ne sont pas de saison. Par exemple, en ce moment, on fait des confitures framboise-pomme" souligne la déléguée générale de l'association. 
 
A la Conserverie Locale, tout ce qui est invendu, est cuisiné. Pas de gachis ! / © Lucie Noel
A la Conserverie Locale, tout ce qui est invendu, est cuisiné. Pas de gachis ! / © Lucie Noel


Leur atelier peut également être loué. Les agriculteurs peuvent venir cuisiner leurs légumes et fruits invendus, pour éviter des les jeter. "Ils travaillent eux-mêmes leurs légumes et ils font leurs compotes. Le but, c'est d'inciter les agriculteurs à cette démarche", explique Lucie Noel. 

Une fois les petits plats préparés, une grande partie est donnée à la Banque Alimentaire de Moselle, qui se charge par la suite, de distribuer les compotes et autres potages aux associations qui viennent en aide aux personnes en situation précaire. Une autre partie est revendue au niveau local, dans un circuit court. 

Le projet très novateur, fait beaucoup parler. Peut-être que d'autres conteneurs seront installés en France. "Plein de gens nous contactent pour développer la Conserverie", se rejouit Lucie Noel. 

 

Sur le même sujet

Concours d'éloquence 4ème

Les + Lus