Metz : la SNCF expérimente la nébulisation pour désinfecter ses rames TER et lutter contre le Covid-19

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Kreidl
Un ouvrier nettoyeur de la SNCF désinfecte une rame TER avec un pistolet de nébulisation
Un ouvrier nettoyeur de la SNCF désinfecte une rame TER avec un pistolet de nébulisation © Benoît Bour / France Télévisions

Meilleure protection pour les usagers et le personnel de bord, gain de temps pour le traitement des rames TER, la nébulisation est testée à Metz par la SNCF pour lutter contre le coronavirus. Ce procédé de désinfection sera déployé sur les TER du Grand Est en janvier 2021.

Depuis septembre 2020, le technicentre SNCF de Metz teste un procédé de désinfection appelé “nébulisation” dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Cette pulvérisation de désinfectant virucide est déjà utilisée par la RATP depuis mai dernier sur l’ensemble de son matériel roulant.

Comment ça marche ? 

La nébulisation est un procédé qui permet de transformer un liquide en particules extrêmement fines de moins de 40 microns. Ce brouillard de désinfectant virucide est pulvérisé par des agents d’entretien à l’aide d’un pistolet.

Ce procédé, c’est une garantie supplémentaire pour lutter contre le covid-19 à bord des trains

David Galan, responsable propreté SNCF Grand Est 

"En pulvérisant ce virucide, nous parvenons à atteindre toutes les surfaces de contact mais aussi les gaines et filtres qui sont à bord de nos rames TER. Ce procédé, c’est une garantie supplémentaire pour lutter contre le covid-19 à bord des trains", explique David Galan, responsable propreté SNCF au sein du technicentre Grand Est de Metz.
 
La désinfection par nébulisation ne nécessite aucun rinçage, ne laisse aucune trace, elle n’est pas corrosive ou irritante. Dans le cas des rames TER, le désinfectant utilisé répond à la norme EN 14476 telle que décrite par l’Animateur du système français de normalisation (Afnor).

Expérimenter et déployer

Entre les mois de septembre et décembre 2020, la SNCF teste le procédé dans son technicentre de Metz sur les rames TER.

Nous gagnons 30 minutes pour désinfecter une rame de grande capacité par rapport à un nettoyage manuel

David Galan, responsable propreté SNCF Grand Est

Pour David Galan, responsable propreté SNCF Grand Est, le constat est positif : "Nous gagnons 30 minutes pour désinfecter une rame de grande capacité par rapport à un nettoyage manuel, ça nous permet d’immobiliser le matériel moins longtemps pour répondre aux besoins des usagers. C’est aussi une économie de gestes pour le personnel qui intervient, c’est un moyen de le préserver".
Désinfection, séchage et aération durent respectivement quinze minutes soit 45 minutes pour traiter une rame TER de trois voitures.
En janvier 2021, tous les TER de grande capacité roulant dans le Grand Est seront traités par nébulisation sur 26 sites dont Metz, Sarreguemines, Forbach et Longwy.

Les matériels de petite capacité seront encore désinfectés manuellement, leurs fréquences d’usage moins élevées permet une immobilisation plus longue dans les centres techniques.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.