Mondial Air Ballons : les 20 ans du tour du monde sans escale de Bertrand Piccard fêtés par tous les pilotes

Philippe Buron-Pilâtre et Bertrand Piccard lors de la célébration des 20 ans du 1er tour du monde en ballon sans escale, mercredi 31 juillet 2017, à Chambley Planet'Air, à l'occasion du 16e Grand Est Mondial Air Ballons / © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine
Philippe Buron-Pilâtre et Bertrand Piccard lors de la célébration des 20 ans du 1er tour du monde en ballon sans escale, mercredi 31 juillet 2017, à Chambley Planet'Air, à l'occasion du 16e Grand Est Mondial Air Ballons / © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine

C'était la surprise du jour pour le "savanturier" Suisse Bertrand Piccard. Les organisateurs du Grand Est Mondial Air Ballons lui ont rendu hommage au briefing de 18h ce mercredi 31 juillet, avec un tonnerre d'applaudissement et un énorme gâteau.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Plusieurs centaines de pilotes et les membres de l'organisation du 16e Mondial Air Ballons ont célébré, mercredi 31 juillet 2019, lors du briefing de 18h, les 20 ans du tour du monde en ballon sans escale.

Réalisé en mars 1999 par Brian Jones et Bertrand Piccard, il reste "un exploit pour lequel les américains continuent de te détester un peu", a précisé Philippe Buron-Pilâtre, fondateur et organisateur du Mondial Air Ballons, faisant rire l'aéronaute Suisse.

J'ai compris pourquoi j'avais échoué par deux fois: les grands exploits aéronautiques n'ont lieu que lors des années qui finissent par 9!
- Bertrand Piccard

"La direction de l'espoir"

"Pour lancer une grande aventure", a expliqué le pilote Suisse, "il faut de la persévérance.
Imaginez que pour les vingt jours de vol de notre ballon, il a fallu cinq ans de préparation. Et si je n'ai rien lâché c'est parce que je portais en moi cette étincelle qu'ont fait naître ces pionniers, ces astronautes que j'ai côtoyé enfant. Il en va de même aujourd'hui, ici à Chambley, avec les enfants que nous côtoyons et qui nous regardent partir avec nos ballons. Nous avons la responsabilité de les inspirer. Comme ces enfants que nous avons rencontrés il y a déjà vingt ans à Chambley et qui sont aujourd'hui pilotes. C'est à leur, à votre tour d'inspirer les plus jeunes. Voler c'est crucial, cela montre la direction de l'espoir."

Un espoir que Bertrand Piccard avait déjà évoqué auparavant, lors d'un déjeuner, au cours duquel il avait expliqué sa vision de la différence fondamentale entre son exploit d'il y a vingt ans avec le ballon BreitlingOrbiter 3 et celui de l'aventure Solar Impulse.
"Le tour du Monde, c'était avant le 11 septembre, avec une vraie liberté. Depuis, avec la multiplication des craintes liées à ces menaces diffuses, les obligations administratives ce sont démultipliés. C'est ce qui risque un jour de casser l'élan de l'innovation", a t’il alerté.

Puis la surprise est arrivée, un immense gâteau fait de macarons, près de 400, qui ont, à l'issue du briefing, été distribués à tous les pilotes présents. Avant que ceux-ci ne prennent la direction de la piste pour le 9e envol de masse de la manifestation qui fête ses 30 ans en cette année... 2019.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus