Moselle : détection de fièvre charbonneuse sur deux bovins

Des cas de fièvre charbonneuse sur deux bovins ont été confirmés dans la commune de Langatte en Moselle. L’élevage a été mis en observation dans l’attente de la vaccination obligatoire des animaux.

La préfecture de Moselle indique dans un communiqué du 25 juillet 2019 que deux bovins ont été mis en observation suite à une détection de fièvre charbonneuse bovine dans la commune de Langatte. Ce n’est pas la première fois que la fièvre charbonneuse touche ce département.

Déjà durant l’été 2016, un épisode de fièvre avait touché la Moselle. Huit foyers avaient été détectés et une campagne de vaccination avait alors été lancée dans 15 communes pour que les éleveurs protègent leurs animaux.  Depuis, tous les étés, des cas de fièvre charbonneuse sont constatés en Moselle sur des bovins non vaccinés, que ce soit sur des bovins pâturant sur des zones à risque ou sur des bovins nourris avec du fourrage provenant de zones à risque.

Les autorités insistent auprès des éleveurs sur la vaccination des animaux : «Cet épisode rappelle la nécessité pour les éleveurs des zones concernées historiquement par des cas de charbon, de vacciner les animaux avant la mise à l’herbe ainsi que les animaux à qui est destiné du fourrage récolté sur des parcelles avec historique de charbon. »

Dans son communiqué, la préfecture donne des précisions sur la maladie du charbon :
 
Qu’est-ce que la maladie du charbon ou fièvre charbonneuse ?
La fièvre charbonneuse est une maladie due à la bactérie Bacillus anthracis. Cette maladie affecte principalement les animaux mais peut également atteindre l’homme. La plupart des mammifères y sont sensibles, mais la fièvre charbonneuse affecte surtout les ruminants.

Quel est le mode de contamination des animaux ?
La forme de transmission la plus courante chez l’animal reste l’ingestion des spores (phase du cycle de vie) de la bactérie, qui peuvent germer en pénétrant le corps de l’animal et provoquer la maladie. La transmission entre animaux est très rare.

Quel est le risque de contamination à l’homme ?
Le principal mode de contamination à l’homme est dû au contact ou à l’ingestion d’animaux infectés. Les derniers cas humains en France remontent à 2008. La transmission du charbon d’une personne à une autre est très peu probable.

Comment la maladie est diagnostiquée ?
Le diagnostic de la fièvre charbonneuse se fait par détection de la bactérie dans le sang (ou dans d’autres tissus).

Comment soigner et prévenir la maladie ?
Que ce soit chez l’animal ou chez l’homme, les antibiotiques sont efficaces contre la fièvre charbonneuse. Le meilleur moyen pour limiter sa propagation reste la vaccination des animaux.

Comment contrôler la propagation de la maladie ?
En mettant en place des procédures de lutte spécifiques, notamment :
- l’élimination correcte des carcasses d’animaux ;
- la mise en quarantaine des locaux jusqu’à ce que tous les animaux aient été vaccinés ;
- le nettoyage et la désinfection des bâtiments.