Cet article date de plus de 3 ans

Pénurie d'ophtalmologistes : le syndicat interpelle les candidats

L'ophtalmologie est parmi les spécialités les plus touchées par les allongements de délais de prise de rendez-vous, avec parfois plus de 6 mois d'attente.
Exemple en Moselle, alors que les candidats à la Présidentielle sont invités à se positionner sur l'augmentation du nombre de ces spécialistes.
© FTV
La santé est un des thèmes de la campagne présidentielle 2017 avec un sujet en particulier, celui des délais qui s'allongent de plus en plus pour accéder à une consultation de spécialiste.

Et l'ophtalmologie est parmi les spécialités les plus touchées par ces allongements de délais de prise de rendez-vous, avec parfois plus de de 6 mois d'attente.

Exemple en Moselle avec Christophe Gomond et Sébastien Rock :
durée de la vidéo: 01 min 51
Pénurie d'ophtalmologistes : le syndicat interpelle les candidats ©France 3 Lorraine

De trois mois à un an d'attente, cette situation tendue est liée au nombre déclinant d'ophtalmologistes en France et tout autant en Moselle : 66 spécialistes seulement pour un million d'habitants...

Et au niveau national, seuls 150 ophtalmologistes sont formés chaque année depuis 2010. C'était 106 auparavant  !

Face à cette situation qu'il connaît bien depuis plusieurs années, Thierry Bour, président du syndicat national des ophtalmologistes, a demandé aux candidats à l'élection présidentielle de se positionner sur une augmentation à 250 du chiffre de médecins en formation annuelle lors des prochaines promotions. Tous ont répondu positivement. Si les mesures sont prises rapidement en ce sens, la situation pourrait revenir à la normale en 2022...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société