Plateau de Frescaty : les souvenirs de la base aérienne

Le plateau de Frescaty, ancienne base aérienne de l'armée Française / © France 3 Lorraine
Le plateau de Frescaty, ancienne base aérienne de l'armée Française / © France 3 Lorraine

Le plateau de Frescaty est une ancienne base aérienne militaire située au Sud de Metz. Il est devenu par sa notoriété un lieu stratégique pour les élus de Metz-Métropole qui oeuvrent pour sa réhabilitation. 

Par Pascal ATEMENOU

Située dans la commune de Moulins-lès-MetzLa base aérienne 128 Metz-Frescaty était autrefois le poumon du commandement militaire de l’Est de la France, avec plus de 400 hectares. Depuis 2015, Il a été rebaptisé  "Plateau de Frescaty" par les élus de Metz-Métropole. C’est un lieu symbolique qui a marqué l’histoire de la ville de Metz et de la France toute entière.

Pendant les deux guerres mondiales, plusieurs opérations militaires ont eu lieu sur la base aérienne, faisant du site une passerelle stratégique pour l’armée française.
Après ces deux conflits mondiaux, la base a été reconstruite et modernisée au fil des années.

Aujourd’hui propriété de Metz Métropole, des projets sont en cours pour réhabiliter ce lieu emblématique de la  ville de Metz : réhabilitation de la résidence du général en hôtel restaurant haut de gamme, et la transformation d’un ancien hangar à transall en terrain d’entraînement couvert pour le FC Metz.


Vue schématique de la résidence du Général à réhabiliter / © France 3 Lorraine
Vue schématique de la résidence du Général à réhabiliter / © France 3 Lorraine
Ancien hangar à transall à transformer en terrain d'entraînement couvert pour le FC METZ / © France 3 Lorraine
Ancien hangar à transall à transformer en terrain d'entraînement couvert pour le FC METZ / © France 3 Lorraine



Il faudra encore une dizaine d'année à Metz-Métropole pour réhabiliter l'intégralité du site.

Pour revivre en images les souvenirs inédits du plateau de Frescaty, retour sur les temps forts de ce lieu symbolique dans ce reportage de Séverine Dangin et Alain Blanquet. 











Sur le même sujet

Basir Ibrahimi, ancien interprête afghan pour l'armée française et menacé de mort, se voit refuser la possibilité de demander asile

Près de chez vous

Les + Lus