Post-confinement, à Metz le vélo va gagner du terrain sur la voiture

Avec l'épidémie de coronavirus le vélo devrait s'imposer davantage dans les villes. / © Yves Kreidl / France Télévisions
Avec l'épidémie de coronavirus le vélo devrait s'imposer davantage dans les villes. / © Yves Kreidl / France Télévisions

Des pistes cyclables temporaires à partir du 7 mai : c’est un dispositif inédit déployé à Metz. Le projet a vu le jour grâce à la concertation entre les défenseurs du vélo dans la ville et le service mobilité de Metz Métropole.

Par Yves Kreidl

L’association Metz à vélo  milite de longue date pour que les cyclistes messins obtiennent une vraie place dans le flux de circulation de la ville et ses communes voisines. A quelques jours d’un possible déconfinement ces cyclistes militants ont sollicité Metz Métropole, leurs souhaits : de nouvelles pistes cyclables temporaires et sécurisées.

Nous souhaitons un plan d’urgence pour le vélo applicable le 11 mai.
- Hervé Ribon, Président association Metz à vélo

Le regard tourné vers les autres pays

Pour ces fervents défenseurs du vélo la réflexion a commencé en regardant au-delà de nos frontières. Hervé Ribon explique : "Depuis plusieurs semaines, le vélo est devenu la meilleure alternative aux transports en commun, considérés trop dangereux".

Dans le monde certaines grandes villes ont déjà changé de braquet en donnant plus de place au vélo :

  • Bogota, capitale colombienne, pionnière mondiale dans le développement du vélo en ville. La maire, Claudia Lopez a fait créer 76 km supplémentaires de pistes cyclables en faisant fermer des axes routiers. La ville compte 550 km de pistes cyclables.
  • Séville en Espagne, New-York et Philadelphie aux Etats-Unis. A chaque fois, des avenues désertées par les voitures sont désormais réservées aux cyclistes.
  • En Allemagne, Berlin s'est dotée de pistes cyclables temporaires dés le 22 avril.

Rouler en sécurité

Les membres de l'association messine se sont inspirés de ces exemples pour demander la création d’un réseau de pistes cyclables temporaires balisées. Il emprunterait les grands axes pour entrer, circuler et sortir de Metz. Hervé Ribon ajoute : "Les cyclistes doivent pouvoir circuler en sécurité sur ces grandes avenues, c’est aussi un bon moyen de respecter les gestes barrières avec les voitures et les piétons".

Dans cette simulation (photo ci-dessous) de piste cyclable temporaire proposée par l’association, les couloirs dédiés au vélo sont clairement balisés. 
Simulation de piste temporaire réalisée par l'association Metz à vélo / © Association Metz à vélo
Simulation de piste temporaire réalisée par l'association Metz à vélo / © Association Metz à vélo

La réponse de Metz Métropole

Marie-Anne Isler Béguin, vice-présidente en charge de la mobilité et des déplacements à Metz Métropole, est aux commandes sur le dossier depuis le 13 avril. Elle tient à rappeler que le résultat obtenu est le fruit d’une collaboration avec tous les acteurs concernés, élus de la ville de Metz et de Metz Métropole, des Transports de l’Agglomération de Metz Métropole, de l'association Metz à Vélo et de techniciens. L’élue n’a pas perdue de vue la demande première des cyclistes :

Avec ces aménagements temporaires, les cyclistes seront en sécurité, c'est vital.
- Marie-Anne Isler Béguin, vice-présidente Metz Métropole

Le 1er volet de ce dispositif sera opérationnel à compter du 7 mai et concerne sept tronçons dans la ville de Metz.

Les aménagements d’avenues ou de rues :
  1. L'aménagement de la rue Charlemagne à double sens cyclable
  2. L'aménagement de l'avenue Foch entre la rue Charlemagne et l'avenue Jean XXIII
  3. L'aménagement de la rue du général Fournier et des boulevards Paixhans et Pontifroy entre la rue du général Fournier et la place du Pontiffroy
  4. L'aménagement des boulevards Pontiffroy et Paixhans entre la place du Pontiffroy et le pont Victor Demange
  5. L'aménagement en double sens cyclable de la rue de Verdun entre la place Philippe de Vigneulles et la rue Charles Petre

Les ouvertures aux vélos de voies de bus :

  1. L'ouverture aux vélos de la voie bus rue François de Curel entre la place des Augustins et l'avenue Foch
  2. L'ouverture aux vélos de la voie bus quai du Rimport
Le dispositif sera évalué régulièrement et sera amené à évoluer avec des aménagements complémentaires, des modifications ou des suppressions d'aménagements en fonction des difficultés observées. "C’est une formidable opportunité, les usagers peuvent faire la démonstration que le vélo est un bon moyen de déplacement", conclut Marie-Anne Isler Béguin.

En France le vélo s'impose. Ce que souhaitent les cyclistes c’est un urbanisme adapté aux circonstances: pour le moment cet "urbanisme tactique" a séduit une quinzaine de villes françaises dont certaines ont commencé à le tester depuis la mi-avril. C'est le cas à Rennes, depuis le début du mois de mai.
D'autres y réfléchissent, comme Reims, dans le Grand Est.
Pour mettre en place ces pistes cyclables temporaires les municipalités sont conseillées par le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Céréma). Le 14 avril dernier, ce centre d’études à mis en ligne une publication inédite qui développe les points importants de cet urbanisme tactique.
Voici un exemple avec le passage des grandes avenues de quatre à deux voies pour créer des pistes cyclables temporaires.
Exemple d'urbanisme tactique proposé par le Céréma / © Céréma
Exemple d'urbanisme tactique proposé par le Céréma / © Céréma

Des aides pour rouler

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé mercredi 29 avril, un plan doté de 20 millions d’euros qui permettra de prendre en charge des réparations, l’installation de places de stationnement ou encore des formations.

Nous voulons que la bicyclette soit la petite reine du déconfinement.
- Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire

Parmi ces mesures un bon de cinquante euros pour faire réparer son vélo. La liste des vélocistes participants à l’opération sera prochainement mise en ligne sur le site de la  Fédération des usagers de la bicyclette (FUB).

Débat messin

Au niveau local, un élu messin suggère le prêt des vélos habituellement loués. Sur sa page Facebook, Hacène Lekadir, adjoint sortant à la culture de la Ville de Metz -et candidat sur la liste de Richard Lioger lors du 1er tour de l'élection municipales 2020-, liste quatre propositions en faveur des cyclistes.

Pour Metz Métropole, la gratuité n’est pas la solution choisie. Marie-Anne Isler Béguin estime que les collectivités font déjà un bel effort avec les propositions existantes, l’élue en charge de la mobilité ajoute :

Louer un vélo auprès de Metz Métropole coute 80 € à l’année, pour ce tarif, nous assurons la maintenance gratuitement.
- Marie-Anne Isler Béguin, vice-présidente Metz Métropole 

Par ailleurs, 200 vélos électriques arriveront prochainement pour enrichir la flotte existante.

Coté associatif,  Metz à vélo prépare sa traditionnelle bourse aux vélos en respectant les gestes barrières. "Si vous avez fait du rangement pendant le confinement et que vous avez des vélos qui ne servent pas, nous sommes preneurs", tient à ajouter Hervé Ribon, Président de l'association.
Toutes les modalités seront bientôt disponibles sur le site de l’association.

D’autres informations pratiques pour louer et stationner son vélo dans Metz ici.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus