Première grande exposition en France de Reso, pionnier du graffiti et de l'art abstrait en Allemagne

Publié le

L’artiste franco-sarrois Patrick Jungleisch présente trente ans de travail à la galerie d’exposition de l’Arsenal jusqu’au 24 septembre 2023. Issu de la scène du graffiti, le plasticien regroupe à Metz une soixantaine d’œuvres qui retrace son évolution progressive depuis les années 80 vers la peinture abstraite.

L’experte en art urbain Myriama Idir avait vu juste lorsqu’elle avait proposé en 2009 à Patrick Jungfleisch, alias Reso, de participer à une première exposition collective dans la galerie de l’Arsenal. La Zone Urbaine Créative (ZUC) tentait de rendre compte de l’extraordinaire dynamisme des artistes issus du graffiti dans la région.

Patrick Jungfleisch est aujourd'hui considéré comme l'un des pionniers de l'art urbain en Allemagne, et l'un de ses plus ardents promoteurs car il est aussi galeriste, agent d'artistes, organisateur d'évènements et éditeur.

J'ai passé beaucoup de temps à m’occuper d’autres artistes, depuis deux ans j’ai décidé de prendre du temps pour ma carrière

Patrick Jungfleisch, alias Reso

Né en 1975 à Sarrebrück d’un père allemand et d’une mère française, Reso s’est inscrit dès la fin des années 80 dans cette tradition qui a vu le jour de l’autre côté de l’Atlantique. Fasciné par New York, où il se rend régulièrement depuis, le graffeur sarrois commence par peindre à la bombe dans la rue. Professeur d’arts plastiques, il se sent vite à l’étroit dans la scène hip-hop, qu’il juge trop conservatrice et rigide. L’artiste jette alors son énergie sur la toile, en même temps qu’il tente de promouvoir en Sarre les arts urbains, grâce au poste de chargé de mission qu’il décroche au Ministère régional de la Culture.

Grâce à ses nombreux contacts dans le monde entier, c’est lui qui amène à la Völklinger Hütte, un ancien site sidérurgique sarrois reconverti en lieu culturel, les plus grands artistes du festival Urban Art, reconnu aujourd’hui dans le monde entier.

Le quadra garde un souvenir amer de l’expérience : après avoir largement contribué au succès de la manifestation, la direction du lieu le remercie, persuadée qu’elle peut désormais se passer de lui. Colossale erreur : jamais les éditions qui suivent n’auront la même audience. Reso retourne à ses bombes de peintures, mais il continue à investir les murs de Sarrebrück. Il lance le projet Urban Art Walk, véritable musée à ciel ouvert du street art.

Sous l'influence de Soulages et de Hartung

Avec un associé, Patrick Jungleisch ouvre également une galerie près de la gare, entièrement dédié à l’art contemporain, dans laquelle il investit plusieurs centaines de milliers d’euros. En 2021, il la déménage à Sankt Ingert, toujours en Sarre et la rebaptise KVEST Art Gallery : "on a ralenti le rythme des expositions… Après avoir passé beaucoup de temps à m’occuper d’autres artistes, j’ai décidé de prendre du temps pour ma carrière" sourit Reso.

Invité par Myriama Idir et la Cité Musicale de Metz dans le cadre de Constellations 2023, l’artiste réussit à regrouper une soixantaine d’œuvres, issues majoritairement de collections privées, "mais aussi plusieurs pièces que je n’ai jamais montrées jusque-là". Patrick Jungfleisch revendique ouvertement l’influence de Karl-Otto Götz, un artiste allemand qui dès les années 50 avait posé les bases… du graffiti qui allait émerger trente ans plus tard ! Reso se sent aujourd'hui "très proche du travail de Pierre Soulages, et de Hans Hartung". Avec ce dernier il partage notamment la technique de l’étude à petite échelle, qu’il reproduit ensuite en grand sur la toile. Comme le premier, il se concentre sur la vibration des couleurs.

À la fin de l’année, le Sarrois participera à la foire de Miami. Il y sera représenté par la galeriste new-yorkaise Dorianne Hutton qui a travaillé avec Kandinsky, Picasso, et Franz Marc ! "Nous avons sympathisé il y a plusieurs années, parce que nous avons les mêmes origines… Son père est né à Berlin, sa mère à Paris. Elle me comprend, et me soutient beaucoup" se réjouit Patrick Jungfleisch. Le papa de deux garçons a un autre motif de satisfaction, son fils aîné va disputer son premier match de football international à Duisburg dans quelques jours. À quinze ans, il est considéré comme l’un des plus grands espoirs du foot allemand.

L'exposition "Du graffiti vers l'abstraction" est visible à la galerie d'exposition de l'Arsenal jusqu'au 24 septembre 2023, du mardi au samedi de 13h à 18h, et le dimanche de 14h à 18h.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité