"Agissez contre la baisse du pouvoir d'achat", la demande des syndicats européens aux gouvernements

Publié le
Écrit par Christophe Gomond .

C'est au pays des Trois Frontières à Schengen que les syndicats français CGT et luxembourgeois OGBL ont demandé samedi 26 novembre aux gouvernements d'agir contre la baisse du pouvoir d'achat.

Les syndicats français CGT et luxembourgeois OGBL se sont rassemblés samedi 26 novembre au pays des Trois Frontières à Schengen pour réclamer aux gouvernements européens des mesures en faveur du pouvoir d'achat. Entre 150 et 200 personnes ont pris part à ce rassemblement syndical européen. 

Les gouvernements doivent mettre en place des mesures pour limiter des baisses drastiques de pouvoir d'achat

Christian Simon-Lacroix, responsable des sections des frontaliers français à l'OGBL

Si les plus gros contingents de manifestants venaient de France et du Grand Duché du Luxembourg, il y avait également quelques représentants syndicaux allemands et belges. "Toutes les familles souffrent au niveau du pouvoir d'achat" explique Christian Simon-Lacroix, responsable des sections des frontaliers français de l'OGBL. "Que ce soit en France, en Allemagne ou en Belgique -où il vient d'y avoir une grève générale- les gouvernements doivent mettre en place des mesures pour limiter des baisses drastiques de pouvoir d'achat".

Ce sont toujours les travailleurs et leurs familles qui sont les premières victimes des crises que nous vivons.

Nora Back, président du syndicat OGBL

Nora Back, la présidente du syndicat OGBL a renchéri sur cette question du pouvoir d'achat: " Nous avons constaté que nous sommes confrontés dans chacun de nos pays à la montée des inégalités et nous avons choisi de nous réunir à Schengen, ce lieu symbolique de l'Europe sans frontières, pour exprimer notre désaccord avec cette politique néo-libérale mené en Europe. Ce sont toujours les travailleurs et leurs familles qui sont les premières victimes des crises que nous vivons. Il faut augmenter les salaires et les pensions."

Un lieu hautement symbolique

Le lieu de cette manifestation n'a pas été choisi au hasard puisque Schengen, cette petite ville luxembourgeoise du pays des Trois Frontières, a été le cadre de la signature des célèbres accords européens en 1985 et 1990. Ces textes signés entre les principales puissances européennes d'alors dont la France et l'Allemagne ont profondément bouleversé le quotidien de millions de citoyens en autorisant la libre circulation des personnes et en supprimant les contrôles systématiques aux frontières. "La dimension transfrontalière est très importante" argumente Christian Simon-Lacroix. "Il faut relancer les actions syndicales au niveau européen parce que maintenant toutes les décisions politiques sont prises à Bruxelles ou à Strasbourg, et même dans les entreprises, les décisions viennent des sièges sociaux basés à l'étranger. "

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité