• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

FOCUS. La centrale nucléaire de Cattenom génère 3.700 emplois dans le nord de la Moselle

La centrale nucléaire EDF de Cattenom (Moselle). (Image d'archive). / © Christophe Gomond. France 3 Lorraine
La centrale nucléaire EDF de Cattenom (Moselle). (Image d'archive). / © Christophe Gomond. France 3 Lorraine

Dans une étude publiée ce mardi 05 février, l’Insee Grand Est précise que la centrale nucléaire d'EDF implantée près de Thionville (Moselle) impacte 61 communes de son bassin de vie. Voyez les détails dans notre article.
 

Par Rayene Boumerdas

L'Insee Grand-Est présente mardi 5 février 2019, dans une étude, l'impact de la centrale nucléaire EDF de Cattenom sur son bassin de vie du nord Moselle.

C'est l'occasion de constater la forte influence du site industriel situé à proximité de la frontière avec le Luxembourg. A la fois sur l'emploi et sur l'économie du secteur.

Voici les principaux éléments de cette étude..

Un rôle économique important 

Située au nord-est de Thionville, la centrale nucléaire de Cattenom impacte 10.500 habitants qui sont liés aux 3.700 salariés dont l'emploi est lié au site de façon directe, indirecte ou induit. 
Cattenom joue donc un rôle économique important pour la région.
60% de ces habitants sont regroupés dans un périmètre de 61 communes autour de la centrale.

Cattenom est un site important dans le Parc nucléaire français qui compte 58 réacteurs : la centrale Mosellane a fourni 8,3% de l'électricité française en 2015-2016.

De l'emploi qualifié

La centrale nucléaire d'EDF emploie 1.620 salariés dans le domaine industriel dont 85% d’hommes.
910 personnes sont employées par la sous-traitance du site dont 840 en Moselle.
La consommation des ces salariés et de leurs ménages a créé 1.220 emplois dans le Grand-Est dont 1.130 emplois indirects en Moselle.

Un large périmètre d'influence économique

Le périmètre des 61 communes autour de la centrale va de Bousse (commune mosellane) à la frontière allemande (Merschweiller) et luxembourgeoise (Volmerange-les-Mines), en passant par Thionville.
Thionville compte ainsi 2.000 personnes qui sont concernées par les emplois de la centrale, puis viennent les villes de Terville (667) et Manom (222).
La commune de Cattenom qui compte 2700 habitants, n'en accueille que 360 dont l'emploi est lié directement à la centrale.
Elle n'occupe donc que le4ème rang de ce classement.

Fort impact économique 

Le développement de la centrale dépend de la proximité qu’elle entretient avec la frontière luxembourgeoise.
En effet, le grand Duché attire 41% des actifs résidant au voisinage de Cattenom et Thionville.
Ce qui se traduit par un taux de pauvreté bas 11,4 % contre 15,4 % dans le reste de la Moselle.
Ces chiffres présentés par L'INSEE Grand Est sont issus d'une étude réalisée en partenariat avec la Dreal du Grand Est et le Comité d’établissement de la centrale de Cattenom.
Vous pouvez la consulter ou la télécharger ci-dessous (PDF. 879 Ko).

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus