Sommes nous libres? Un nouveau festival d’idées, d’envergure nationale avec des invités exceptionnels, porté par une commune mosellane de moins de 50.000 habitants. Politeïa investit Thionville du 16 au 19 mars 2023. Au programme, une quarantaine d’événements, gratuits et ouverts à tous, et un sujet de réflexion universel: la liberté.

Sommes-nous dans un pays libre? La liberté est-elle plutôt de gauche ou de droite? Est-on libre de dire ou de dessiner ce que l’on veut? Une chose est sûre, la question de la liberté nous donne du fil à retordre. Pour tenter d’y voir plus clair, voici un tout nouveau festival, imaginé au lendemain des confinements et de la crise du Covid, Politeïa. Cette grande première est organisée du jeudi 16 au dimanche 19 mars 2023 par la Ville de Thionville (Moselle), en partenariat avec l’association locale Des Mots & Débats.

Un festival d’ampleur nationale avec 60 personnalités

Un événement d’envergure nationale, porté par Thionville, une commune mosellane de moins de 50.000 habitants, en collaboration avec l’association Des Mots & Débats. Des tables rondes, des débats, au total une trentaine de rendez-vous sont annoncés dès le jeudi 16 mars au soir. Un programme ambitieux, ouvert à tous et gratuit, fait d'échanges avec des invités exceptionnels, autour d’un thème universel et d’actualité, la liberté.

Pour l’occasion, une soixantaine de grands noms de la littérature, de la politique, des arts ou des médias, vont faire le déplacement. Parmi ces personnalités, la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, et deux ex-Premiers ministres, Édouard Philippe et Bernard Cazeneuve. Les philosophes Michaël Foessel, Raphaël Enthoven et Marylin Maeso seront également de la partie. D’autres intervenants, tels que les écrivains Joy Sorman et Yannick Haenel, le sociologue Michel Wieviorka, ou encore les journalistes Philippe Val et Camille Emmanuelle seront aussi présents.

La liberté est mise en péril, c’est un enjeu important et très actuel

Jackie Hellfgott, adjoint au maire de Thionville en charge de la culture

L’organisation d’un tel festival a nécessité des mois de travail. Jackie Hellfgott, adjoint au maire de Thionville chargé de la culture, est l’initiateur de la manifestation. “La liberté est mise en péril, c’est un enjeu important et très actuel. Pendant la pandémie par exemple, avec les différents confinements, l’obligation du port du masque et de la vaccination, une bonne partie de la population ne s’est pas sentie libre. On pense aussi à la guerre en Ukraine, qui touche l’Europe, on assiste à des choses impensables il y a quelque temps, comme le réarmement de l'Allemagne”, explique Jackie Hellfgott.

La liberté d’informer est-elle menacée?

La ministre de la culture, Rima Abdul Malak, fera le déplacement en Lorraine, le samedi 18 mars, pour participer à l'événement. Dès 15h30, elle sera sur la scène du Théâtre de Thionville et prendra part à l’un des grands rendez-vous du festival Politéïa, intitulé “La liberté d’informer est-elle menacée?”. Animée par le journaliste Jean-Pierre Jager (ancien du Républicain Lorrain et fondateur de La Semaine), cette table ronde réunira Sara Daniel (grand reporter à L’Obs), Christophe Deloire (directeur général de Reporters sans Frontières), Vincent Giret (directeur de l’information et des sports de Radio France) et Philippe Val (ancien directeur de Charlie Hebdo et de France Inter).

De notre naissance à notre mort, on doit faire des choix, notre liberté ou bien celle des autres?

Pascal Didier, président de l'association Des Mots & Débats

Pascal Didier est le président de Des Mots & Débats, une association créée suite aux attentats de 2015. Depuis des années, l’association thionvilloise œuvre pour faire émerger le débat, la discussion et les échanges dans la vie locale. “La liberté d’informer, la liberté d’expression, de création, de disposer de son corps, toute notre vie, on est confronté à ces questionnements. De notre naissance à notre mort, on doit faire des choix, notre liberté ou bien celle des autres? L’idée est vraiment de rediscuter tout ça, ensemble”, insiste Pascal Didier.

La soirée inaugurale de Politeïa débutera à 20h30, le jeudi 16 mars 2023, avec la projection d'un film (L'Établi, en présence de son réalisateur Mathias Gokalp). Durant les journées des 17, 18 et 19 mars, la ville ouvrira toutes ses salles aux festivaliers. Des formats plus festifs, tels que des spectacles, des lectures et des projections viendront également s’intégrer au programme.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité