Un moulin à roues du XIVème siècle découvert à Ars-sur-Moselle

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre Thillot

Des HLM doivent être construits près du cinéma Union d'Ars-sur-Moselle, mais l'Histoire a décidé de retarder les travaux. Les fouilles archéologiques préventives, débutées en avril, ont dévoilé un moulin à roues datant du XIVème siècle. Les recherches des archéologues se termineront début juillet. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
En voyant ce grand trou, on a du mal à s'imaginer qu'un moulin se trouvait là il y a plus de sept-cent ans

Alors que des logements sociaux doivent être construits, les archéologues de l'INRAP de Metz-Métropole continuent leurs fouilles préventives, depuis début avril, près du cinéma Union d'Ars-sur-Moselle.
 


Ils ont exhumé les restes d'un moulin hydraulique à roues datant du XIVème siècle

Les recherchent des scientifiques se termineront début juillet. Ils tentent d'enregistrer un maximum de données concernant ce site, pour ensuite les étudier. 
 

Un moulin qui fabriquait... des pâtes 


Les premières traces écrites qui parlent de cette bâtisse remontent à 1614. Pourtant, selon les archéologues, le moulin serait bien plus vieux. "Il est d'origine médiévale. Il appartenait à l'abbaye cistercienne de Saint-Benoît en Woëvre" explique Gilles Rollier, responsable d'opération à l'INRAP.  

Il daterait du XIVème siècle et fait partie d'une série de huit moulins installés près de La Mance

Celui qui se trouve à Ars-sur-Moselle produisait initialement de la farine, grâce à trois roues. Les encoches de celles-ci sont encore visibles. 
 


Par la suite, il fabriquera des draps. Les archéologues ont mis à jour des foulons, un mécanisme qui permet d'assouplir le tissu. 

En 1830, le moulin change une nouvelle fois sa production. Il fait désormais... des pâtes et des vermicelles. "On a retrouvé un énorme pétrin" se réjouit Gilles Rollier. 

Une ferme sera construite en 1870 et le moulin disparaîtra...

Les scientifiques de l'Histoire ont trouvé de nombreux objets qui relatent le passé du moulin, notamment du bois gorgé d'eau bien conservé. 
 


Le 6 juillet 2018, les archéologues quitteront le site. La DRAC se saisira du dossier par la suite. 

Le public, quant à lui, pourra éventuellement découvrir les pièces découvertes, en septembre 2018, lors des Journées du Patrimoine