Mulhouse : une vente de soutiens-gorge customisés pour lutter contre les violences faites aux femmes

148 soutiens-gorge sont exposés à La Filature de Mulhouse pour soutenir la lutte contre les violences faites aux femmes. / © Catherine Kohler
148 soutiens-gorge sont exposés à La Filature de Mulhouse pour soutenir la lutte contre les violences faites aux femmes. / © Catherine Kohler

Depuis plus d'une semaine, la Filature de Mulhouse accueille une exposition de soutiens-gorge customisés. Au coeur de ce projet étudiant, le thème des violences faites aux femmes. Une vente caritative au bénéfice de Femmes Solidarités Strasbourg est organisée le vendredi 24 janvier à 21h15.

Par Léna Romanowicz

Une centaine de soutiens-gorge customisés suspendus à des fils. À Mulhouse, La Filature accueille jusqu'au 24 janvier une exposition pour le moins intrigante. Réalisé par trois étudiants de Sciences Po Strasbourg, "De fil et de femmes" donne à réfléchir sur une réalité tristement actuelle : les violences faites aux femmes. Une partie des bénéfices de la vente caritative organisée ce vendredi à 21h15 sera remise à l'association Femmes Solidarité Strasbourg.
 

Des soutiens-gorge suspendus

Installés depuis le 14 janvier, les 148 soutiens-gorge sont le résultat du travail de Clémentine, Lauriane et Josselin, trois étudiants en master 2 de politique et gestion de la culture, mais aussi de plusieurs associations de lutte contre les violences faites aux femmes. "L'idée c'était de dialoguer avec notre partenaire, la Filature, et voir ce qu'on pouvait faire ensemble sur un temps court, de septembre à janvier", déclare Clémentine, membre du projet.
 

Avec le soutien de SOS Femmes Solidarité, les étudiants ont lancé "un appel aux dons pour récupérer des soutiens-gorge." Plus qu'un simple accessoire esthétique féminin, le soutien-gorge est "emblématique de la femme et est le symbole des luttes féministes", explique l'étudiante. Et après la collecte, il ne manquait plus que la customisation. 
 
Une exposition à voir jusqu'au 24 janvier, jour de la vente caritative. / © Ramon Ciuret
Une exposition à voir jusqu'au 24 janvier, jour de la vente caritative. / © Ramon Ciuret
 

Les petites mains des ateliers

"Il faut aussi relever le côté ludique du soutien-gorge. On a été étonné de voir à quel point les personnes ont pris du plaisir à réaliser ce travail", poursuit Clémentine. Fleuri, coloré, lumineux ou en forme d'oeil, le soutien-gorge dévoile plusieurs facettes sous les fils de couture. À l'instar du gang des tricoteuses de Mulhouse, plusieurs centres socio-culturels et associations ont participé au projet : le centre du secours populaire de Strasbourg, celui de Bel Air à Mulhouse ou encore l'association Humeur aqueuse. À travers la customisation, certains soutiens-gorge peuvent également se charger "d'un message engagé, avec des motifs militants."
  

Les personnes ont apprécié le projet, on a vraiment senti leur enthousiasme
Clémentine, l'une des porteuses du projet "De fil et de femmes".

 
 

Une vente caritative 

Ces soutiens-gorge feront l'objet d'une vente caritative dès 21h15 le vendredi 24 janvier en présence de Geneviève Louisadat, présidente de l’association SOS Femmes Solidarité Strasbourg, et de Dominique Guillien, présidente de la Fédération Nationale Solidarité Femmes. Si le don minimum est fixé à cinq euros lors de la vente caritative, une cagnotte en ligne a également été lancée. Les dons seront reversés au Centre Flora Tristan, un hébergement strasbourgeois affilié à la Fédération Nationale Solidarité Femmes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus