• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

De nombreux radars alsaciens vandalisés

Brûlés, bâchés, recouverts de peinture... les radars alsaciens ont souffert. / © Philippe Dezempte, France 3 Alsace
Brûlés, bâchés, recouverts de peinture... les radars alsaciens ont souffert. / © Philippe Dezempte, France 3 Alsace

Depuis le début du mouvement du 17 novembre 2018, amplifiant la colère d'une partie de la population contre la hausse des taxes, un nombre inconnu mais significatif de radars automobiles a été dégradé. 

Par Vincent Ballester

Brûlés, peinturlurés, scotchés: depuis le début du mouvement des Gilets jaunes (dénonçant la hausse des taxes), qui a démarré le 17 novembre 2018, nombre de radars alsaciens ont été pris pour cible. La préfecture a refusé de communiquer sur le nombre de radars détruits ou sur leur remplacement. D'ordinaire, ils rapportent jusqu'à un milliard d'euros à l'État. 
 

Mais ces radars sont aussi là pour protéger les personnes au volant, comme le rappelle Pierrot Hestin, maire (SE) de Lièpvre (Haut-Rhin): "Le malheur, c'est que les automobilistes ne respectent pas la vitesse. Donc, pour le bien être des gens, il n'y a que ce moyen..." Selon le niveau des dégradations, une peine d'emprisonnement et une forte amende peuvent être requises contre les vandales.
 
Un radar aspergé de peinture à proximité de Colmar. / © Philippe Dezempte, France 3 Alsace
Un radar aspergé de peinture à proximité de Colmar. / © Philippe Dezempte, France 3 Alsace
Un radar brûlé à proximité de Sainte-Marie-aux-Mines. / © Philippe Dezempte, France 3 Alsace
Un radar brûlé à proximité de Sainte-Marie-aux-Mines. / © Philippe Dezempte, France 3 Alsace

Sur le même sujet

Bande-annonce : Ensemble, c'est mieux !

Les + Lus