#OnVousRépond : puis-je m’occuper de mon jardin à plus de 10 km de chez moi pendant le confinement ?

Confinement ou pas, le printemps n'attend pas et avec lui, l'entretien de son jardin, potager ou de ses balconnières. Pas forcément à proximité de votre habitation. Quelles sont les règles à suivre ? Quelle(s) case(s) cocher sur l'attestation de déplacement ? On répond  à vos questions.

Déjà pendant le confinement de mars 2020, le jardinage avait occupé de nombreux Français.
Déjà pendant le confinement de mars 2020, le jardinage avait occupé de nombreux Français. © Thierry GACHON / Maxppp

Toutes les mains vertes vous le diront : impossible de s'occuper de son jardin ou de son petit bout de terrain à distance. Une fois encore, cette période de confinement coïncide avec l'arrivée du printemps, les premiers bourgeons et les premiers semis. Pour ne pas laisser votre terrain en friche, voici quelques éléments de réponse à vos questions.

J’ai un terrain avec des poules et un jardin à 13km de mon domicile, quelle case cocher ?  

Si certains ont la chance d'avoir un jardin chez eux, vous êtes nombreux à vous inquiéter du devenir de votre potager ou de votre parcelle de terre à plusieurs kilomètres de votre résidence. C'est le cas de Fab du 25, originaire de Bourgogne-Franche-Comté, qui nous demande : "J'ai un terrain avec des poules et un jardin qui se trouve à 13km de mon domicile, mais pas dans le même département, j’aurais voulu savoir quelle case cocher." Même chose pour Eric Dominique, de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui souhaite se rendre à son jardin ouvrier "à 13km à vol d'oiseau."

Dans ces deux cas, le déplacement au-delà des 10 km est autorisé avec une attestation de déplacement dérogatoire. Cultiver ses légumes relève en effet d'une activité de première nécessité. Pour être en règle, il faut cocher la case 6 "Achats, établissements culturels ou lieux de culte." Fab du 25 peut également en profiter pour nourrir ses poules en cochant la case 2 "Santé", car comme pour les animaux de compagnie, il s'agit de "soins ne pouvant être assurés à distance." Cette case fonctionne également pour les apiculteurs amateurs. En plus de l'attestation de déplacement, il faudra (en cas de contrôle) fournir un justificatif prouvant que vous êtes propriétaire ou locataire du jardin en question. 

Pour Fab du 25, un autre problème peut se poser : l'interdiction des déplacements inter-départementaux. Son jardin ne se trouve pas dans le même département que son domicile. Mais puisqu'il réside à la frontière d'un département, il peut s'y rendre. Une tolérance de 30 km au-delà du département de résidence est en effet autorisée pour la case 6 "achats de première nécessité."

Je voudrais me rendre dans une jardinerie à 47 km de chez moi, ai-je le droit ?

Contrairement au premier confinement, les jardineries et les fleuristes restent ouverts. Comme beaucoup, Cécile des Hauts-de-France voudrait se rendre dans une jardinerie à 47 km de chez elle et nous demande : "ai-je le droit de m’y rendre en remplissant une attestation ?" Puisque ces établissements font désormais partis de la liste des commerces dits essentiels, Cécile peut s'y rendre en cochant la case 6 de son attestation "Achats, établissements culturels ou lieux de culte." Mais attention, ce déplacement ne peut se faire que dans le département de votre domicile, et toujours en dehors du couvre-feu, soit entre 6 et 19 heures. 

Ce type d'achat n'est toutefois pas autorisé chez un particulier. En Occitanie, Coco nous demande : "Je dois aller chercher un outil de jardin proposé à la vente chez un particulier. Il se trouve à plus de 30km de chez moi, mais dans la même région. Puis-je y aller accompagner de mon conjoint ?" Ici, la région ne change rien à la situation. La vente entre particuliers n'est pas autorisée et ne figure pas sur l'attestation de déplacement. Coco devra attendre quelques jours de plus avant d'aller chercher son outil de jardin.

Ma boutique de mobilier de jardin est fermée mais les jardineries et les magasins de bricolage sont ouverts. Ont-ils le droit de vendre ces articles ?

Julien tient un commerce spécialisé dans la vente de mobilier de jardin, barbecue et plancha dans la région Occitanie, il nous demande : "Ma boutique est actuellement fermée car considérée non essentielle mais je m’étonne de voir les magasins de bricolage et jardinerie montalbanaise continuer à vendre ces articles en magasin. Est-ce autorisé pour eux ?"

Considérés comme des commerces "essentiels", les magasins de bricolage et les jardineries sont en effet autorisés à rester ouverts pendant ce confinement. Cependant, seuls certains rayons sont concernés, des rayons dits essentiels, comme ceux comprenant des articles d'hygiène, d'entretien ou encore de la nourriture pour les animaux. Les autres rayons sont fermés, comme c'est la règle dans les supermarchés. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#onvousrépond société covid-19 santé jardinage loisirs sorties et loisirs jardins nature