Parcoursup : 90% des lycéens alsaciens ont trouvé une affectation, les autres toujours en attente...

C'était une promesse du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer et du gouvernement qu'aucun lycéen ne soit sans proposition avec Parcoursup. Un engagement bien difficile à tenir comme en Alsace où 10% des 21.200 lycéens restent sans affectation.
Les bacheliers ont jusqu'au 27 août pour trouver une place en études supérieures
Les bacheliers ont jusqu'au 27 août pour trouver une place en études supérieures © Stephanie Para - MAXPPP
Des dizaines de bacheliers sont encore dans l'incertitude, entre ceux qui attendent une place dans une autre filière et ceux qui sont toujours sans rien. Au niveau national, ils sont 16.000 candidats toujours sans affectation, ils sont estimés à plus de 2.000 rien que dans l'académie de Strasbourg. Pourtant vivement décriée, seuls 3.000 lycéens n'avaient pas reçu d'affectation l'an passé sur Admission Post-Bac (APB).

Problème aussi avec les étudiants qui n'ont pas encore validé leur choix définitif, dans l'attente qu'une place se libère ailleurs. La date butoir avait été initialement posée le 5 septembre. Elle a été avancée au 27 août, ce qui devrait permettre de débloquer des places.
 

"Accompagnement personnalisé"

En attendant, dans l'académie de Strasbourg, près de 500 lycéens ont sollicité le Service académique d'information et d'orientation resté mobilisé cet été. "Aujourd'hui, l'idée est d'avoir un accompagnement personnalisé", précise Stéphane Klein, chef académique à l'information et l'orientation l'académie de Strasbourg. Ils peuvent notamment rencontrer des conseillers d'orientation et psychologues.

Ils peuvent se voir proposer derrière une "formation dans une académie voisine", ou en "imaginant des procédures différentes comme l'apprentissage", ajoute Stéphane Klein. De nombreuses places en apprentissage sont en effet vacantes comme dans le secteur de l'industrie.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parcoursup éducation société université