Cet article date de plus de 4 ans

Le pari de l'agriculture raisonnée pour ce producteur d'huile de colza dans la Marne

Après des années passées à vendre la graine aux coopératives, Eric Scieur a décidé de produire lui-même son huile de colza. Pour cela, il a fait le pari de l'agriculture raisonnée.
© Raphaël Doumergue / France 3 Champagne-Ardenne
"La graine de colza ça fait plus de 20 ans qu'on en fait qui était vendu aux coopératives", raconte Eric Scieur, graines noires dans la main. Il a décidé, avec l'aide de son fils, de produire lui-même son huile à Aulnay-l'Aître dans la Marne.

4.000 litres par an


Une fabrication artisanale, loin très loin des superproductions industrielles, Eric et son fils Guillaume ne produisent que 4.000 litres d'huile par an.

Avec le surplus, aucune perte. Les deux agriculteurs fabriquent des tourteaux qui servent d'alimentation aux animaux.

Eric et Guillaume Scieur élèvent aussi des porcs. Ils les nourrissent grâce aux tourteaux et se servent ensuite des excréments de porcs pour leur exploitation. "Neuf fois sur dix, on utilise zéro insecticide pour produire notre colza. Nous utilisons directement le fumier produit par nos porcs", explique le fils.

Une huile gustative


Ces moyens de production permettent aux deux éleveurs d'obtenir une huile de meilleure qualité.

Une huile extraite à froid, qui décantera 3 semaines avant d'être mise en bouteille. Le tout pour une qualité améliorée, argumente Guillaume Scieur :

L'idéal c'est une huile fruitée qui ait un petit goût de noisette pour la salade

La recherche d'une éthique

Depuis plusieurs années, la famille scieur fait le choix d'une agriculture raisonnée. Prendre soin de son environnement, produire autrement… autant d'attitudes qui relèvent moins d'une simple alternative, que d'un véritable mode de vie.

"On n'hérite pas de la terre de nos aïeuls, on la transmet", philosophe Eric Scieur.

Retrouvez l'initative d'Eric Scieur sur son site internet

Retrouvez notre reportage 

durée de la vidéo: 01 min 43
Le pari de l'agriculture raisonnée d'Eric Scieur, producteur de colza dans la Marne ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie agriculture bio agro-alimentaire