• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Pourquoi les oiseaux se jettent-ils contre les vitres ?

Trace d'un oiseau sur une vitre (photo d'illustration). / © ALAN MILLER. MaxPPP
Trace d'un oiseau sur une vitre (photo d'illustration). / © ALAN MILLER. MaxPPP

Une fois venus les beaux jours, vous avez peut-être déjà assisté à ce phénomène : un oiseau fonce dans votre vitre et recommence parfois plusieurs fois d’affilée, quitte à se blesser. Nous vous expliquons pourquoi.
 

Par Caroline Moreau

Enfin les vacances. Les enfants sont chez les grands-parents, vous allez pouvoir vous glisser dans votre fauteuil et reprendre la lecture de ce roman entamé il y a trois mois. Quand soudain... "boum !" Quelque chose vient de cogner votre carreau. Le temps de lever les yeux et vous apercevez un oiseau prêt à se projeter de nouveau dans votre vitre. L'aventure peut être quelque peu choquante.
 
Vous n’êtes pas devenu le héros malgré vous d’un film de Hitchcock. A partir du printemps et pendant toute la belle saison, il est relativement fréquent que des oiseaux se percutent dans des vitres. Nous avons cherché à comprendre auprès de la Ligue de protection des oiseaux. Deux phénomènes peuvent expliquer ce drôle de comportement : l’effet transparence ou l’effet miroir.


L’effet transparence

Il se produit surtout sur les bâtiments à larges baies vitrées, comme on en voit de plus en plus en ville et en zone périurbaine." En vol, les oiseaux voient à travers la vitre le carré de pelouse qui se trouve de l’autre côté de la maison, explique Laurent Waeffler, chargé de mission à la LPO [Ligue pour la protection des oiseaux, ndlr]. Attiré par cette tâche verte, ils ne remarquent pas qu’une maison se trouve entre eux et l’herbe. Et boum." Une fois qu’il s’est cogné, le volatile comprend qu’il y a un obstacle et le contourne.


L’effet miroir

Celui-ci peut s’avérer beaucoup plus dangereux. Il est cette fois lié au reflet du paysage sur une vitre et survient au moment où les oisillons quittent le nid. Il est souvent le fait de jeunes mâles. "En volant, précise le représentant de la LPO, le jeune oiseau voit son propre reflet qu’il interprète comme un rival. Un concurrent qui se comporte exactement comme lui. Il se met alors à se bagarrer contre cet ennemi fictif – donc contre lui-même – allant parfois jusqu’à se projeter à plusieurs reprises dans le carreau". Boum et reboum... car l’animal est têtu et revanchard : tant que l’adversaire ne renonce pas, il continue le combat. Quitte à se blesser mortellement.
 
 

Quelles espèces ?

Ces "attaques de vitres" concernent la plupart des espèces. Mais comme le précise le site ornithomedia.com, on observe surtout ce comportement chez les oiseaux nichant dans les arbres et les buissons à proximité des maisons et donc les mésanges bleues (cyanistes caeruleus), les mésanges charbonnières (Parus major), les pinsons des arbres (Fringilla coelebs), les merles noirs (turdus merula) ou les moineaux domestiques (passer domesticus).
 

 

Quelles solutions ?

Pour vous éviter - ainsi qu'aux oiseaux - une telle mésaventure, il faut parvenir à neutraliser la transparence des vitres pour les rendre visibles par les oiseaux. Vous pouvez pour cela installez des rideaux ou des voilages devant votre fenêtre. Si vous préférez continuer à profiter de la vue et de la luminosité, vous pouvez coller des autocollants ou des bandes adhésives pour matérialiser vos baies vitrées. L'installation d'un store ou de pare-soleil peut également neutraliser l'effet miroir.

Quant à l'oiseau, s'il est blessé après avoir percuté la vitre, installez-le dans une boîte en carton percée pour qu'il reprenne ses esprits. Essayez de le relâcher au bout d'une heure. S'il ne s'envole pas, contacter le centre de soins de la LPO le plus proche de chez vous.
 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus