Cet article date de plus de 5 ans

Près de 200 manifestants contre le projet Cigéo à Mandres-en-Barrois (55)

Quelques 200 manifestants, dont la moitié masqués, se sont rendus dimanche 19 juin 2016 au bois Lejuc à Mandres-en-Barrois, pour protester contre le projet Gigéo, lieu stratégique pour l'ANDRA que devraient être stockés les déblais concernant les travaux du futur centre d'enfouissement de Bure (55).
Manifestation à Mandres-en-Barrois (55).
Manifestation à Mandres-en-Barrois (55). © Jean-Pierre Petitcolas - France 3 Lorraine
La mobilisation contre le projet CIGEO de Bure semble se durcir. Ce dimanche, près de 200 militants anti-nucléaires se sont réunis à Mandres-en-Barrois, à la frontière de la Meuse et de la Haute-Marne. Ce lundi matin, une soixantaine d'entre eux y étaient encore. Ils ont décidé de s'y installer pour créer une Zone à Défendre (ZAD) à l'image de ce qu'il se passe à Notre-Dame-des-Landes. Ces manifestants sont mobilisés contre ce projet de stockage de déchets radioactifs et contre l'achat d'espaces boisés aux alentours.

Depuis le mois de mai, l'ANDA aménage le site, en posant par exemple des grillages. Les militants ne l'entendent cependant pas de cette oreille, parlant même "d'annexion sauvage". Le site choisi est le bois Lejuc, une forêt récemment rachetée à la commune Mandres-en-Barrois pour y installer une zone de stockage, entre autre. Cette forêt est désormais en cours de cloturage, et donc interdite aux piétons. Ce dimanche, manifestantes « anti Bure » ont forcé et cassé la barrière pour accéder sur le site. Ils y ont organisé un pique-nique. Ils demandent toujours l'arrêt des travaux.

Voir le reportage de nos collègues de France 3 Lorraine

durée de la vidéo: 01 min 43
200 manifestants contre le projet Cigéo à Mandres-en-Barrois (55) ©France 3 Lorraine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société cigeo