Primaire de la gauche en Alsace : 24 593 votants, Benoît Hamon et Manuel Valls en tête

Benoît Hamon est en tête dans le Bas-Rhin (35,89%) et dans le Haut-Rhin (32,83%) devant Manuel Valls , à l'image des résultats de ce premier tour au niveau national. A Strasbourg, avec 6 822 votants, Hamon obtient 40% des voix et Valls 30 %. 

© Maxppp
Détail dans le Bas-Rhin (16 235 votants)
Détail à Strasbourg :
Dans un communiqué publié lundi, Pernelle Richardot, la première secrétaire fédérale du PS 67 a tenu à remercier "les 350 militants et ympathisants qui ont tenu les 74 bureaux de vote répartis sur l’ensemble du département" à l'occasion de ce premier tour. "A celles et ceux qui posent déjà leurs conditions au rassemblement, je veux rappeler que notre responsabilité collective sera immense au sortir de ces primaires et que chacun au lendemain de la présidentielle devra assumer ses paroles et ses actes. A celles et ceux qui, à l’instar d’Emmanuel Macron ou de Jean-Luc Mélenchon, continuent de croire qu’ils pourront rassembler seuls, sans les socialistes, se trompent : les résultats nationaux et locaux de ce dimanche l’attestent.
Au lendemain du 29 janvier, les socialistes, de toutes sensibilités, devront faire un pas et peut être quelques compromis c’est la règle du jeu de la Primaire, approuvée collectivement : Divisés nous disparaitrons, rassemblés nous pouvons gagner !"
, a déclaré madame Richardot.


Dans le Haut-Rhin, 8 358 personnes sont allées voter dans 53 bureaux pour ces primaires de la gauche et ont placé là aussi Benoît Hamon en tête mais les résultats sont plus serrés : 32,83% pour  Benoît Hamon et 32,21% pour Manuel Valls

Les autres candidats obtiennent : 

Cleo Schweitzer, la première secrétaire fédérale pour le Haut-Rhin fait elle aussi ce lundi le constat d'une gauche divisée et appelle néanmoins "les citoyens à participer massivement dimanche prochain". Voici un extrait de son communiqué après le premier tour : "Après un quinquennat  aux responsabilités , deux visions d’une gauche de gouvernement s’affichent dans un débat démocratique qui a su mettre en avant des sujets déterminants pour l’avenir. Le second tour devra désigner celui  des deux candidats qui sera le plus à même de rassembler son camp et la gauche pour les élections présidentielles. Nous appelons les citoyens à participer massivement dimanche prochain à ce choix afin de donner un élan à la gauche pour s’opposer à une droite qui remet en cause notre pacte social et à une extrême-droite qui menace notre République."

Le scrutin au niveau national a placé Benoît Hamon en tête dimanche soir du 1er tour de la primaire organisée par le PS. Ce dernier aborde le second avec un net avantage face à Manuel Valls, grâce au soutien apporté par Arnaud Montebourg, troisième homme comme en 2011. En fin de soirée, sur quelque 1,33 million de bulletins dépouillés, Hamon arrivait en tête avec 36,3% des voix, devant Valls, 31,1%. Suivent Arnaud Montebourg, 17,5%, Vincent Peillon 6,8%, François de Rugy (Parti écologiste) 3,8%, Sylvia Pinel (PRG) 2% et Jean-Luc Bennahmias (UDE) 1%. Le second tour aura lieu le 29 janvier.


Dans  la  perspective du second tour, Roland Ries, maire de Strasbourg, appelle les socialistes bas-rhinois et l'ensemble des forces de gauche à se mobiliser derrière la candidature de Manuel Valls qui "incarne à présent seul cette gauche réformiste qui correspond le mieux à la ligne politique social-démocrate pour laquelle je me suis toujours battu depuis le début de mon itinéraire politique." 

Une participation en très forte baisse

20.627 votants à 17 heures. Ils étaient 41.800, il y a cinq ans à la fermeture des bureaux. Malgré le sursaut observé à Strasbourg avant la fermeture des bureaux, les jeux sont faits. Et c'est un très mauvais signal envoyé à la gauche, à quatre mois de la Présidentielle.

Usure du pouvoir

La gauche a d'ailleurs largement réduit la voilure par rapport à la premiere primaire de la gauche, il y a cinq ans.  Moitié moins de bureaux de vote dans le Haut Rhin. « La belle alliance populaire » n'est tout simplement pas en capacité de faire plus, faute de moyens humains. L'usure du pouvoir devrait peser aussi sur les urnes. C'est le sentiment de certains électeurs du bureau de la rue du Nordfeld, à Mulhouse. Pas l'enthousiasme des grands jours au moment de glisser son bulletin dans l'urne. Un vote utile pour avoir une chance d'être au second tour de la Présidentielle. Sans trop d'illusion pour certains.

durée de la vidéo: 01 min 37
Primaire de la gauche : le premier tour dans les bureaux ©France 3 Alsace

"Je m'attendais à plus de votants"

Dans le Bas-Rhin aussi, le nombre de bureaux de vote est aussi en baisse, sauf à Strasbourg. "Cela vient doucement, par vague", confie Philippe Bies, au bureau du Neufeld, à la mi journée. " Je m'attendais à plus de votants".  Dans l'un des bureaux du centre ville, on est loin très loin des files d'attente de la primaire de la droite et du centre. Trente sept votants à 10H45. "On reste confiant mais pas vraiment optimiste", observe son président. La méthode Coué est de rigueur. A 17 heures, le comptage est rapide: 5302 votants seulement dans la capitale alsacienne. 

durée de la vidéo: 01 min 28
pimaire à gauche ©France 3 Alsace

Mode d'emploi 

Pour voter , il faut être inscrit sur les listes électorales, être muni d'une pièce d'identité, signer la charte rappelant les valeurs de la gauche et payer un euro.

Le plus compliqué est encore de trouver où voter : le bureau de rattachement ne sera pas forcément le point de vote habituel

durée de la vidéo: 00 min 40
Primaire à gauche : mode d'emploi ©France 3 Alsace

Pour rappel, aucune procuration n’est possible. A noter que ceux qui ont déménagé l'an dernier ou se sont inscrit pour la première fois sur les listes électorales, il faut présenter l'attestation d'inscription.

Qui soutient qui?

Tour d'horizon des principaux soutiens alsaciens aux sept candidats déclarés à la primaire. Qui soutient qui de la droite du PS à la gauche du parti. A chacun son candidat. Les poids lourds locaux se rangent en majorité derrière Manuel Valls et la gauche de gouvernement. 

durée de la vidéo: 00 min 58
Qui soutient qui au 1er tour? ©France 3 Alsace

La participation définitive sera connue vers 21H30. Les résultats, eux, sont attendus aux alentours de 23H. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
primaires de la gauche élection présidentielle politique élections