Rentrée 2020 : la baisse démographique se confirme dans l'académie Nancy-Metz

Les élèves seront de nouveau moins nombreux à faire leur rentrée en Lorraine à la rentrée prochaine. A noter, une baisse sensible des écoliers dans le premier degré mais c'est dans le second degré que le nombre de suppression de postes d'enseignants sera la plus sensible.
Les chiffres sont tombés en cette mi-janvier 2020.
Avec moins 2.529 élèves dans le premier degré et moins 1.026 dans le second degré, la baisse des élèves liée à une baisse démographique plus générale de la population se confirme dans l’académie Nancy-Metz.
Au total on comptera 194.863 élèves dans le premier degré et 164.275 élèves dans le second degré à la rentrée prochaine.

Moins de postes d’enseignants...

Dans le premier degré 18 ETP (Equivalent Temps Plein) d'enseignants vont être supprimés à la rentrée selon la répartition suivante: 8 dans les Vosges, 7 en Meurthe-et-Moselle, 3 dans la Meuse et aucun en Moselle.
Dans un communiqué l’académie assure néanmoins que le taux d'encadrement s'améliore par rapport à l'année précédente dans les départements: "Il n’y aura plus aucune classe de grande section à plus de 30 élèves et un effort sera fait pour limiter le nombre d’élèves à 24 élèves sur tout le territoire."
L’objectif mis en avant également : "atteindre le plus possible de dédoublement de classe de grande section de maternelle en REP+."

C'est dans le second degré que la suppression du nombre de postes d'enseignants est la plus marquée avec moins 118 ETP, soit 0,8% du total du nombre de postes.
Démographie scolaire Lorraine
Infogram

... mais une offre de formation enrichie 

L'académie souhaite mettre l'accent sur les nouveaux moyen alloués aux établissements défavorisés ou situés dans des zones excentrées:Au total 1.400 heures à la rentrée prochaine contre 1.000 heures à la rentrée 2019.

Concernant la formation, les 54 lycées généraux publics pourront désormais proposer l'option "mathématiques complémentaires", 52 l'option "mathématiques expertes", 27 l'option "droits et grands enjeux du monde contemporain", et 18 l'option "Numérique science informatique".
En lycées professionnels, un CAP de maintenance des bâtiments en collectivité ouvrira à Lunéville.
Une mention complémentaire de technicien en tuyauterie ainsi qu’une formation d’initiative locale sur le développement numérique des métiers de la pierre verront le jour dans le département des Vosges à Saint-Dié et à Remiremont.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société démographie