RETOUR SUR - Deux ans après les inondations en Alsace, des images fortes, toujours dans les mémoires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

Des images fortes et impressionnantes, des scènes traumatisantes pour ceux qui les ont vues et vécues. Les inondations de fin mai - début juin 2016 ont laissé des traces, sur le terrain parfois, dans les mémoires toujours. Images et témoignages.

Tout a commencé le 28 mai, en 2016. Le jour de la fête des mères. De gigantesques nuages noirs se sont amoncelés au-dessous du Kochersberg et ont lâché, en un temps record, des trombes d'eau, inondant rues, terres, caves et maisons. Ce mardi 6 juin, France 3 Alsace consacre ses JT à ces inondations exceptionnelles.



Zehnacker, Wasselonne, Rangen, Willgotheim et Knoersheim comptaient alors parmi les villages les plus touchés. Quelques jours plus tard, le week-end des 7 et 8 juin, le déluge à recommencé et touché deux fois plus de communes. Deux ans après, les images restent encore gravées dans toutes les mémoires. Dans le Kochersberg, dans le secteur de Wasselonne, Romanswiller, Hohengoeft et Crastatt, personne n'oubliera ce 7 juin 2016...



Cette nuit-là, il n'y a pas de victime, mais de peu. A Wasselonne, Sylvie, emportée par la force du courant a été sauvée in extremis par les pompiers et les habitants, à l'aide d'une corde. Elle se souviendra toute sa vie de son sauvetage.





A Wasselone, des habitants ont sauvé une femme à l'aide d'une corde. Elle témoigne: "A un moment donné j'étais sur le ventre, j'ai pris toute l'eau dans la bouche, puis j'ai décidé de me mettre sur le dos pour essayer de chercher de l'air".





A Romanswiller, des torrents d'eau chargée de boues traversent la commune, emportant des voitures sur leur passage.





Dans le Haut-Rhin, Burnhaupt-le-Bas est complètement sinistré, tout comme Rantzwiller. Un chef d'entreprise témoigne, il lui a fallu presque deux ans pour clore le dossier inondations 2016.





"J'ai dû me mettre en mode soldat, en mode bagarre, parce qu'il fallait avancer". 





Si certains travaux pour éviter de nouvelles montées d'eau, ont été réalisés dans certaines communes, grâce notamment aux fonds versés après la déclaration de catastrophe naturelle, tous n'ont pas encore été réalisés. Retour à Romanswiller où les agriculteurs et la commune ont pris en charge des aménagements. Le village a fait refaire le mur du cimetière, emporté par la boue, 118.000 euros, mettre en place des dos d'âne dans la rue principale et remonter les trottoirs pour canaliser une éventuelle nouvelle coulée...





...mais depuis deux ans, chaque fois que le ciel s'assombrit au-dessus de Romanswiller, les habitants ne peuvent s'empêcher de s'inquiéter...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité