Saverne : une immense cheminée et un récupérateur d'énergie installés sur le site de la brasserie Licorne

Une cheminée de 27 mètres de haut et un récupérateur d’énergie ont été installés sur le site de la brasserie Licorne à Saverne ce mardi 2 mars.

Une cheminée géante et un récupérateur d'énergie installés sur le site de la Brasserie Licorne mardi 2 mars 2021.
Une cheminée géante et un récupérateur d'énergie installés sur le site de la Brasserie Licorne mardi 2 mars 2021. © Xavier Ganaye / France Télévisions

Une vaste opération de grutage s'est déroulée ce mardi 2 mars à Saverne (Bas-Rhin). La Brasserie Licorne s'est dotée d’une cheminée de 27 mètres de haut et d’un récupérateur d’énergie. Ces deux élements sont arrivés par convoi exceptionnel en début de matinée. 

350 tonnes de CO2 économisées

Ce projet piloté par Si-nergie Ingénierie, un bureau d'études implanté à Entzheim, vise une récupération d’énergie permettant de créer 38% des besoins annuels en eau chaude du site et une réduction des rejets de CO2.

"La principale utilité de cette cheminée, ça sera de récupérer l'énergie qui est perdue sur les fumées de combustion de la chaudière utilisée pour tout le chauffage du site", précise Benjamin Schaub, président de Si-nergie Ingénierie. "On vient récupérer l'énergie sur les fumées à très hautes températures, mais aussi sur la vapeur d'eau concentrée dans cette cheminée. Tout cela va amener une économie de gaz de plus de 350 tonnes de CO2 par an".

"Une volonté de transition énergétique"

"L’idée c’est de préserver le site, écologiquement comme économiquement et d’économiser nos ressources. Là ce sera le gaz", indique Fabrice Schnell, directeur général technique de la brasserie. "On va récupérer les calories des fumées d'ébullition, nous allons en profiter pour réchauffer de l’eau. L’eau chaude sera stockée, puis sera utilisée dans notre process pour la cuisson, le rinçage et d’autres usages. Tout cela coûte quelques centaines de milliers d’euros. L’amortissement se fera sur l’économie des matières premières". Licorne, qui appartient au groupe allemand Karlsberg, brasse 1 million d’hectolitres par an, pour un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie écologie environnement